6 millions de foyers français éligibles à la fibre optique

Réseaux
crédit photo © Anterovium - Fotolia.com

Selon l’étude Point Topic sur la couverture des réseaux très haut débit en Europe, la France se place au-dessus de la moyenne sur le déploiement de la fibre optique.

Qui a dit que la France était en retard dans le déploiement de l’infrastructure très haut débit ? Certainement pas le cabinet d’analyse Point Topic qui estime que le pays a atteint 39% de l’objectif fixé par Bruxelles et qui veut qu’en 2020 tous les citoyens européens surfent à très haut débit. « Cela signifie que 39% des foyers français peuvent s’abonner à des services haut débit ultra-rapides offrant au moins 30 Mbit/s de bande passante », résume Point Topic dans son étude « Broadband Coverage in Europe 2011 » (disponible en PDF) commandée par la Commission européenne.

Point Topic taux de couverture des réseaux très haut débit en Europe
Selon Point Topic, la France se situe sous la moyenne européenne en matière de déploiement de réseau très haut débit.

Selon Point Topic, environ 6 millions de foyers seraient, en 2011, concernés par un accès FTTH (fibre optique à domicile). « La plus importante empreinte FTTH d’Europe » occupant près d’un quart du total de l’Union européenne, selon l’analyste.

Cependant, ce dernier appuie son analyse sur les déploiements horizontaux de l’infrastructure, pas des accès effectivement déployés jusqu’aux domiciles et prêts à offrir l’accès en très haut débit. Dans les faits, à peine plus de 2 millions de logements sont éligibles à la fibre optique, selon les derniers chiffres de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes). Une différence notable.

Une répartition inégale

Dans tous les cas, ces 6 millions de foyers potentiellement raccordables à la fibre sont très inégalement répartis sur le territoire. Si Paris et sa proche banlieue sont quasiment couverts à 100%, Lyon, Strasbourg et Marseille le sont entre 89% et 69%. Le reste du territoire oscille entre 35% et 65% (de la Côte d’Azur au Nord et du Jura à la Bretagne). 21 départements sont couverts à 10%, trois autres à 1 ou 2% et 43 ne disposent apparemment d’aucune fibre, toujours selon Point Topic.

Point Topic : répartition de la couverture des réseaux très haut débit en France
Une répartition inégale des infrastructures très haut débit sur le territoire français.

Dans tous les cas, pour atteindre les 39% de foyers concernés par le très haut débit, l’analyste agrège l’ensemble des technologies déployées. À savoir la fibre, mais aussi le câble (architecture Docsis 3) de Numericable qui revendique 4,7 millions de domiciles raccordés (pour 600 000 clients). En revanche, point de VDSL en France chez les particuliers alors qu’il est déployé sur 12% du territoire européen.

Un taux de couverture sous la moyenne

Avec ses 39%, la France n’aurait donc pas à rougir de son avancement dans le déploiement de son infrastructure de communication de nouvelle génération.

Elle se situe pourtant dans le peloton de queue alors que la moyenne des 27 de l’Union se situe autour des 50% de couverture des infrastructures très haut débit, FTTH et câble réunis.

Elle fait en revanche bien mieux sur la partie optique, avec un taux de couverture du FTTH de plus de 21% contre moins de 12% en moyenne. Le pays le mieux couvert en fibre est la Lettonie (qui l’eut cru ?) avec plus de 60% de son territoire. On en est loin.

Crédit photo © Anterovium – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire des télécoms


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur