6 millions d’?uvres dans la bibliothèque européenne

Régulations

La Commission européenne a publié ses ambitions pour l’European Digital Library

La guerre des bibliothèques géantes en ligne est lancée. Face aux projets de Google et de Yahoo, l’Europe – à l’exclusion de la Grande-Bretagne qui décidément préfère les projets d’outre Atlantique – réagit et fixe ses objectifs.

Avec la European Digital Library, la Commission européenne s’est fixé pour mission de promouvoir numériquement l’héritage culturel de l’Europe. Pour cela, elle devrait se doter d’un budget de 200 à 250 millions d’euros pour numériser plus de 6 millions de livres, films et photographies, et les rendre accessibles via un portail Web unique en 2010. Quant au potentiel d’une bibliothèque européenne en ligne, la Commission européenne a rappelé que dans ses Etats membres, 138 millions d’européens sont inscrits dans une bibliothèque. Côté français, le gouvernement se fixe ainsi pour objectif pour 2006 “la conversion de 70 à 80 % de la bibliothèque numérique “Gallica” (le site Web la BNF) en mode texte et la mise à l’étude de procédés industriels de numérisation de masse permettant de produire entre 300.000 et 400.000 documents numériques en trois ans”. Outre la mise en place “d’une structure public-privé associant, notamment, les éditeurs”, le plan du gouvernement prévoit “le développement d’une plate-forme de diffusion des contenus sous droits et libres de droits (…) en vue de l’ouverture d’un service au grand public courant 2006”. Et de poursuivre, “A condition de se coordonner et de rester unis, les Européens auront les meilleurs atouts dans la course actuelle à la mise en ligne de contenus de qualité”. Cinq pays – Allemagne, Espagne, Hongrie, Italie, Pologne – ont rejoint la France en avril dernier pour demander à la Commission européenne une initiative pour lancer un projet de BNE.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur