60% des Français prêts à abandonner France Télécom

Régulations

L’idée du dégroupage total commence à faire son chemin dans l’esprit des consommateurs, selon un sondage de Neuf Cegetel

Voilà un sondage qui risque de faire grincer des dents chez France Télécom. L’opérateur alternatif Neuf Cegetel a commandé une étude réalisée par IPSOS auprès de 1012 personnes. Et les résultats sont flagrants: la majorité des Français sont prêts à abandonner France Télécom pour l’abonnement à la ligne fixe grâce au dégroupage total.

Selon ce sondage, 62% savent d’ores et déjà que certains FAI proposent, en plus de l’Internet haut débit, de gérer intégralement leur ligne téléphonique (téléphone fixe illimité, abonnement compris) tout en conservant leur numéro de téléphone (la portabilité). Surtout, plus de 60% se déclarent prêts à quitter France Telecom pour une offre de ce type. Parmi eux, près de 40% sont prêts à le faire d’ici la fin de l’année et 32% dans les 12 prochains mois. Si les actes se joignent à la parole, la fin d’année risque d’être difficile pour l’activité ‘fixe’ de France Télécom… Les plus fervents partisans de ces nouvelles offres sont les 25-34 ans, qui, à plus, de 76% sont prêts à confier l’intégralité de leur ligne téléphonique à un opérateur alternatif. Les deux tiers des 20-24 ans et des 35-59 ans sont également disposés à franchir le pas. Si une légère majorité des 60-69 ans se déclare peu encline à changer ses habitudes (50,4%), ce sont surtout les plus de 70 ans qui resteront fidèles à l’opérateur historique (à plus de 66%). Le sondage montre que les économies sur le coût de l’abonnement constituent l’argument numéro un pour changer d’opérateur. Mais dans le même temps, les Français connaissent mal leur facture télécom! 45% des personnes interrogées ne connaissent pas en effet le coût mensuel de leur abonnement téléphonique de base chez France Telecom (13,99 euros HT par mois). Et parmi ceux qui disent le connaître, ils sont seulement 27% à annoncer le juste prix. 20% l’estiment entre 15 et 20 euros par mois et seulement 41% à plus de 20 euros par mois ! Une hémorragie massive des abonnés France Télécom n’est néanmoins pas pour tout de suite. Le dégroupage total, même s’il s’accélère, ne concernait que 255.584 lignes téléphoniques à la fin juin. Dans le même temps, les nouvelles conditions de l’abonnement à France Télécom (engagement de six mois au lieu d’un an) devraient permettre d’accélérer le phénomène en rendant moins captive la clientèle de l’opérateur historique (voir notre article).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur