60 millions de smartphones double cœur

Poste de travailSmartphones

Selon Berg Insight, il s’est vendu 60 millions de smartphones bicœurs en 2011. Un phénomène appelé à s’accélérer avec l’arrivée des terminaux quadricœurs.

À l’heure où les premiers smartphones quadricœurs vont faire leur apparition au Mobile World Congress de Barcelone (MWC 2012), notamment chez LG (avec l’Optimus 4X HD sous Nvidia Tegra 3 et son écran HA IPS) et Huawei avec l’Ascend D1 Q), les terminaux mobiles équipés de puces double cœur font déjà l’objet d’un bilan, à peine un an après les premiers lancements commerciaux.

Pour la seule année 2011, le fournisseur de solutions de BI aux opérateurs Berg Insight estime à 60 millions le nombre de smartphones dual core vendus. Un chiffre amené à grossir, évidemment, mais surtout à s’accélérer avec l’arrivée des produits quadricœurs. Ces derniers vont en effet reléguer les smartphones bicœurs au rang de terminaux de milieu de gamme, voire d’entrée, accentuant ainsi leur adoption. Rappelons que, selon Ericsson, les smartphones ne comptent « que » pour 10 % de la base installée, mais occupent déjà 30 % des ventes.

Samsung premier vendeur de smartphones

En moyenne, sur les 470 millions de « webphones » vendus en 2011, le coût moyen d’un terminal Internet s’élève à 400 euros hors subvention opérateur. Mais ce sont probablement les modèles à 100 euros qui ont favorisé cette croissance de 58 % par rapport à 2010. Leur nombre d’unités vendues est passé de 10 millions en 2010 à 70 millions en 2011. Il n’en reste pas moins que le haut de gamme a largement trouvé son public, qui a acheté pour 150 millions de terminaux issus du haut du panier en 2011, soit le double de 2010. Le succès de l’iPhone 4S n’y est probablement pas étranger, avec 37 millions d’iPhone vendus au cours des trois derniers mois de l’année dernière.

Malgré son succès et ses 19,8 % du marché, Apple doit s’incliner derrière Samsung qui s’impose comme le premier vendeur de smartphones avec 20,2 % des parts en volume. Suit Nokia (16,8 %) qui s’illustre par sa capacité à réduire ses volumes de ventes sur un marché en hausse et enfin BlackBerry qui tire la langue, mais se maintient devant HTC. En valeur, Apple reste le maître avec 38 % du gâteau des smartphones.

Crédit photo © Drivehunter – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur