780.000 dollars d’amende pour AT&T

Cloud

Le géant américain a été condamné pour harcèlement téléphonique au moment où une liste rouge est instituée

Aux Etats-unis, le marketing téléphonique est une tradition. Longtemps libre de toute contrainte, cette technique de vente s’est développée au point de devenir une vraie gêne pour les consommateurs: les coups de fil se multiplient surtout le soir ou le week-end. Conséquence, l’Administration a mis en place pour la première fois dans le pays une liste rouge téléphonique. Entrée en vigueur le 1er octobre, cette liste a rencontré un immense succès: 53 millions de numéros de téléphone y sont déjà enregistrés.

Mais toutes les entreprises ne jouent pas le jeu. Notamment l’opérateur téléphonique longues distances AT&T qui s’est fait épinglé par la Commission fédérale des télécommunications, le gendarme américain des télécoms. 29 personnes appellées 78 fois Le Wall Street Journal, qui révèle cette information explique que la FCC réclame à l’opérateur 780.000 dollars d’amende pour harcèlement publicitaire téléphonique malgré l’entrée en vigueur de la liste rouge. Les servives de télémarketing d’AT&T auraient téléphoné à 29 personnes à 78 reprises alors qu’elles avaient demandé à ne plus être dérangées. La FCC indique, par ailleurs, qu’elle a reçu pas moins de 300 plaintes d’abonnés téléphoniques contre l’opérateur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur