7è Forum Stockage: Haute disponibilité sous Windows

Réseaux

On peut être pris de vertige à chiffrer la réplication complète des données… Mais il existe des solutions

Lorsqu’une entreprise décide de répliquer ses données, le coût des infrastructures nécessaires la fait souvent reculer. Si bien qu’elle se contente de répliquer ses serveurs les plus critiques, laissant les autres «en jachère».

A l’occasion du Forum Stockage, le distributeur européen SunBelt Software a débarqué en France avec une solution qui pourrait apporter une partie de la solution. Fonctionnant sur tous les serveurs Windows (même anciens…), la version 4.3 de Double Take de NSI Software fonctionne aussi bien sous NT que sous Windows Server 2003, et y compris travers des réseaux IP.

Le concept clé de cette firme est de démocratiser la haute disponibilité des données des serveurs de second rang: il permet aussi bien une bascule locale que distante. Sorte de «clustering pour les nuls», cette solution autorise la mise en place d’un plan de reprise d’activité pour l’ensemble des configurations de serveurs à un coût particulièrement attractif: 2.132 euros par serveur -montant auquel il faut toutefois ajouter des frais d’installation et de paramétrage d’environ 1300 euros – soit un homme/jour par serveur). Si l’on compare ce coût global à celui d’une heure d’interruption de service (jusqu’à 5.000 euros dans certaines organisations), on constate qu’il s’agit d’une réelle aubaine.

Parmi ses références, figure le quotidien régional L’Est-Républicain qui a été séduit par la faible consommation de bande passante. Ou encore des préfectures de police qui ont pu constater le faible coût de ce système de réplication.

Le dispositif permet une reprise quasi instantanée de l’exploitation. Seul hic, toute l’analyse des données à répliquer passe par une scrutation du système d’exploitation. Or certaines applications, comme Progress, court-circuitent l’O.S. afin de procéder à leurs écritures: dans ce cas, impossible de repérer les données à répliquer. Il est cependant possible de les paramétrer, afin de les marquer et ainsi les retrouver.

Signalons encore que ce système Double Take est employé pour la protection des données des appliances NAS d’IBM. À la différence du “mirroring” -dans lequel toutes les données sont dupliquées d’un serveur à un autre- la réplication concerne essentiellement la transmission en temps réel des modifications effectuées sur les fichiers. Dans le cas de Double Take, le ‘scan’ des fichiers s’effectue au niveau du système de fichiers. Il est ainsi à même de suivre les modifications indépendamment de l’application concernée. À souligner que la réplication est une méthode bien plus efficace pour maintenir en temps réel une copie des données que la copie de tout le fichier modifié.

Les Trophées du Forum Stockage 2003 : le pragmatisme récompensé

Les six trophées 2003 ont été décernés par des responsables d’exploitation en charge de la mise en place des technologies fiables et surtout mûres. Richard Trilling, président du Jury et, par ailleurs responsable du premier laboratoire français de tests de stockage indépendant a observé: «

Les utilisateurs sont peu impressionnés par les déclarations marketing. Ce qu’ils veulent c’est voir leur sauvegarde effectuée et restaurée rapidement».

Grand vainqueur dans la catégorie logiciels ouverts d’administration, CommandCentral de Veritas fonctionne sous les cinq environnements système les plus répandus et vise à simplifier l’administration des données sous ceux-ci.

En ce qui concerne le matériel online et son logiciel d’administration, c’est le FAS 250 de Network Appliances qui a remporté la palme. Il s’agit d’un filer conçu comme un moteur d’unification puisqu’opérant simultanément dans les environnements stockage NAS et SAN sous UNIX et Windows. Il permet la consolidation du stockage de données et simplifie à l’extrême leur gestion.

Brocade est le grand gagnant en matière d’équipement SAN et logiciel associé à son Fibre Channel Silkworm 12000 (128 ports), qui accroît la rentabilité des commutateurs matriciels. Il permet d’insérer trsè simplement un Silkworm à un SAN existant.

C’est ADIC qui ramasse les lauriers de la catégorie matériel de sauvegarde avec son Scalar i2000, une plate-forme intelligente capable de gérer jusqu’à 15.885 cartouches et plus de 4.000 To de données !

Quant à Legato, en digne concurrent de Veritas, c’est sur le terrain du logiciel de sécurisation des données qu’il se voit primé pour son EmailXtender 4.5 lequel assure à la fois le stockage des données ET la gestion du contenu en matière de messagerie électronique. Dans ce cadre, il supporte aussi bien Microsoft Exchange/Outlook que Lotus Notes/Domino et les messageries instantanées.

Enfin, le grand prix de l’innovation a été décerné à Storagetek pour son système Echoview E400, qui adjoint au “backup” un automate de réplication d’images disque. Se connectant directement au réseau local ou au SAN, ce boîtier effectue des “snapshots” sans passer par le moindre serveur. D’où la possibilité de restaurer en quelques minutes les données sans avoir besoin de procéder à une quelconque manipulation de bandes et ce sur une période pouvant remonter jusqu’à 2 semaines !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur