90% de la population française sera équipée d’un mobile en 2019

4GAppsCloudM2MMobilitéRégulationsRéseauxSmartphones

En France, le trafic mobile va être multiplié par 8 sur les 5 prochaines années. Et par 9,7 à l’échelle mondiale, selon les prévisions de Cisco.

En 2019, la France comptera 59,5 millions d’utilisateurs d’appareils mobiles équipés d’une carte SIM. Soit 90% de la population. Contre 87% aujourd’hui (fin 2014) avec 56,2 millions d’utilisateurs. Cisco a profité du Mobile World Congress (MWC) 2015 de Barcelone pour présenter son Visual Networking Index 2014-2019 qui évalue l’évolution de la consommation des données mobiles sur les prochaines années. Le rapport indique que le trafic sera multiplié par près de 8 en 5 ans dans l’hexagone. Les 31,7 petaoctets (Po) de données consommées par mois en 2014 s’élèveront à plus de 249 Po en 2019. Pour un total de 3 exaoctets (3 milliards de Go) sur l’année entière (contre 0,4 Eo en 2014). La France aura alors connu une croissance de la consommation de données mobiles multipliée par 126 depuis 2009.

Cette croissance s’explique naturellement par l’élargissement des capacités d’accès cellulaires tant par le développement des réseaux que celui des terminaux. L’adoption des smartphones en premier lieu mais aussi, désormais, des ordinateurs 2-en-1 aux fonctions de tablettes ainsi que l’essor des applications M2M expliquent l’essor du trafic mobile. Ce que Cisco qualifie de « smart connection » en opposition au trafic essentiellement voix généré par les téléphones aux fonctions basiques (sans fonctionnalité multimédia en ligne) et en 2G. Dans 4 ans, chaque utilisateur en France consommera en moyenne plus de 3,1 Go de données mobiles mensuelles contre 482 Mo l’année dernière. Une moyenne qui tombe respectivement à 1,5 Go et 414 Mo si l’on prend en compte les connexions M2M, moins consommatrices. Selon les prévisions de Cisco, 99% du trafic mobile sera « smart » contre 93% aujourd’hui.

292 exaoctets mobiles consommés en 2019

A l’échelle mondiale, le trafic mobile devrait atteindre les 292 Eo à l’horizon 2019 (contre 30 Eo en 2014). L’équivalent de plus de 6 000 milliards de clips vidéo, à raison de deux postés par jour et par personne en moyenne sur une plate-forme de diffusion. Un volume généré par 11 milliards de connexions d’appareils dont 5,2 milliards d’utilisateurs (soit 1,5 connexion par personne en moyenne). En nombre de connexions, la 3G aura supplanté la 2G en 2017 et, avec 5,6 Go de trafic mobile mensuel par connexion, la 4G générera plus de 5 fois la consommation de données non-4G (1 Go en moyenne) alors que les appareils 4G ne représenteront que 26% des terminaux mobiles en 2019.

Le rapport nous apprend également que les applications Cloud compteront pour 90% du trafic mobile mondial en 2019 contre 81% en 2014. Une croissance annuelle de 60% essentiellement portée par les contenus de divertissement au premier rang desquels la vidéo (notamment Netflix) pour 72% (55% en 2014) qui verront leur trafic multiplié par 12,7 (+66% annuellement). Proportionnellement, la croissance annuelle du trafic des entreprises régressera elle de 57% à 51%. Elles consommeront néanmoins 3,7 Eo de données par mois en 2019 contre 466 Po en 2014. En résumé, le trafic mobile connaitra une croissance trois fois plus rapide que le trafic IP fixe mais ne représentera « que » 15% du trafic global.

Cisco VNI-Infographic


Lire également
Le trafic mobile surpassera le trafic fixe en 2018
En 2018, la 4G génèrera 51% du trafic mobile mondial

crédit photo © Ekaterina Pokrovsky – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur