95% des projets d’intégration échouent

Réseaux

Partant du constat sans appel de l’échec des projets d’intégration, l’Integration Consortium s’est créé avec pour mission de promouvoir le Global Integration Framework pour partager et consolider les standards

Les conclusions de l’étude de

The Standish Group International sont effrayantes : 95% des projets d’intégration ont échoué en 2003. Effrayantes parce qu’en moyenne ces projets ont consommé 35% du coût des projets IT, sans effet? sauf de ralentir les projets, voire même de les faire échouer avant même qu’ils atteignent leur but. En cause, la dispersion du marché. Il existe pourtant des standards technologiques. Cependant, la dispersion des groupes entraîne la multiplication des standards, sans oublier la création de modèles propriétaires qui au contraire ne répondent à aucun standard, et représentent un casse tête lorsque l’on évoque des projets d’intégration. C’est donc en partant de ce constat que s’est créé l’Integration Consortium, basé à Calgary dans l’état de l’Alberta. IC compte déjà plus de 130 membres, intégrateurs, revendeurs, utilisateurs et institutions. Tous travaillent autour d’un projet commun lancé au printemps, le Global Intergration Framework, ou GIF. L’objectif fixé est de codifier et diffuser les meilleures pratiques autour de standards consolidés. Mais aussi d’apporter un support technique et de formation afin d’amener à l’usage de ces pratiques. “Lorsque les patrons regardent la communauté IT, [les projets échoués] sont une des choses qui amènent des questions, et qui minent notre crédibilité” a déclaré John Schmidt, le président du consortium IC, rappelant que le prix d’un échec n’est pas seulement financier. Les méthodologies reconnues par GIF s’orientent vers la formalisation des formats de données sous un modèle d’intégration des ‘metadata’. Elles proposent un modèle de développement d’architecture d’entreprise avec des interfaces standardisées sous le format de The Open Group Architecture Framework (TOGAF). Les éditeurs ont été invités à participer activement et financièrement aux projets de l’Integration Consortium, et n’ont pas manqué de répondre positivement à l’appel. Parmi les 130 membres du consortium figurent IBM (dont Mark Tempelmeyer occupe le poste de co-chairman d’IC), BEA, Oracle, Sonic Software, Fiorano, Informatica et Software AG. Pour visiter le site de l’ Integration Consortium.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur