A son tour, Facebook joue l'ouverture

Régulations

Afin de contrer Google OpenSocial, le géant des sites des sites sociaux annonce l’ouverture de sa plate-forme de création d’applications à des réseaux sociaux concurrents

Facebook ne se laissera pas faire face à l’ogre Google. Le 31 octobre, le géant du Web affichait ses ambitions avec le lancement d’OpenSocial, une plate-forme de développement (API) qui permet de réaliser des applications externes compatibles avec plusieurs sites communautaires. Objectif: isoler Facebook qui utilise un langage propriétaire en proposant une sorte de standard ouvert qui devrait doper la fréquentation des concurrents de Facebook. OpenSocial a déjà convaincu Orkut, Viadeo, XING, Hyves, hi5, LinkedIn, Friendster et surtout MySpace.

Mais il y a quelques jours, Facebook contre-attaquait et annonçait une initiative similaire. Le site a également décidé d’ouvrir son API afin que les applications développées puissent tourner dans les plates-formes concurrentes. 100.000 développeurs réalisent des applications Facebook, ils pourront désormais mettre leurs talents à disposition d’autres plates-formes sans avoir à adapter leurs programmes.

« Nous voulons partager les bénéfices de notre travail en permettant à d’autres sites de réseaux sociaux d’utiliser l’architecture de notre plate-forme comme modèle »,explique Ami Vora, senior Platform Manager chez Facebook.

Facebook utilise donc les mêmes armes que Google en favorisant l’interopérabilité et en poussant les développeurs à rester dans son giron. Par ailleurs, il prend de vitesse Google car OpenSocial n’est pas encore à 100% opérationnel. Reste que Facebook utilise des technologies propriétaires alors qu’OpenSocial propose sur des standards ouverts.

Bref, la guerre des plates-formes sociales est loin d’être terminée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur