A suivre : face à Oracle, HP contre-attaque en Europe

Régulations

Bien qu’il s’en défende, l’affaire portée par HP contre Oracle devant les instances européennes pourrait bien être liée à la position du second sur la technologie Itanium…

HP et Oracle s’affrontent devant une cour de justice américaine. HP reproche à Oracle d’avoir annoncé qu’il mettait fin au support de sa base de données sur les serveurs Itanium, Oracle a contre-attaqué en révélant des documents qui prouveraient que HP aurait demandé, contre finances, à Intel de maintenir la technologie pendant encore deux générations… (lire nos articles).

La pièce que se jouent les deux géants de l’informatique vient de se doter d’un nouvel acte, européen. HP a porté auprès des instances européennes – auxquelles il appartient de prendre la décision d’enquêter, ou non ! – une demande d’enquête sur la décision d’Oracle, qu’il accuse d’afficher un comportement anti-commercial. Oracle a répondu en affirmant que HP tente de porter le conflit sur un éventuel front anti-trust !

Les prémices de la fin de l’Itanium ?

En jeu, les centaines de milliers de clients communs à HP et Oracle sur la base Itanium, principalement portée par les serveurs HP. Rappelons que la base de données Oracle est l’un des principaux piliers des infrastructures et des applicatifs informatiques d’entreprise. HP accuse directement Oracle de chercher à pousser ses clients Itanium vers les serveurs Sun, propriété d’Oracle justement…

Au delà des positions partisanes des uns et des autre, et de l’ambiguïté d’Intel, qui affirme que cette affaire ne le concerne pas mais dont le silence pèse sur les débats, il est probable qu’HP a été poussé par Oracle à se lancer dans une guerre de tranchée, dont l’issue sera certainement la fin de la plateforme Itanium. Les récentes annonces d’HP sur la convergence entre Itanium et les plateformes serveurs Intel Xeon en disent long en la matière.

A suivre…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur