a supprimer

Cloud

Les différentes alliances stratégiques réalisées au cours de ces derniers mois semblent avoir porté leurs fruits

Sprint, un opérateur américain, a lancé une offre de connexion à très haut débit mobile.

Le service baptisé ‘Xohm’ (prononcer ‘Zoam’) commercialisé, sans contrat, au prix de 30 dollars par mois offre aux abonnés un débit de 2 à 4 Mbit/s.

Pour bénéficier de la connexion, les utilisateurs doivent détenir une carte Samsung Express vendue à 60 dollars ainsi qu’un modem vendu au prix de 80 dollars. Néanmoins, selon Reuters, l’opérateur mise sur la sortie prochaine de terminaux adaptés. Avec des modems adéquats, Sprint passerait ainsi de 30 à 25 dollars, un tarif capable de faire de l’ombre aux fournisseurs d’accès classique.

Washington et Chicago devraient être les prochaines villes à bénéficier du service ‘Xohm’.

Rappelons qu’aux Etats-Unis, le déploiement du WiMax, évolution naturelle du Wi-Fi, reste une thématique cruciale pour les différents acteurs du secteur. Dans un pays où l’UMTS (3G, à 380 kb/s) n’est pas présente partout, le WiMAx permet de disposer de débits bien plus élevés (HSDPA ou 3G+) de l’ordre de 3 à 7 Mb/s maximum.

A ce titre, en 2007, les grandes manœuvres avaient été nombreuses. Au mois de juin dernier, six géants parmi lesquels Intel, Sprint, Clearwire, Alcatel-Lucent, Cisco et Samsung avaient décidé de se regrouper pour former un organisme baptisé Open Patent Alliance (OPA). Un mois auparavant, Sprint et ClearWire avaient décidé de financer leurs activités WiMax au sein d’une seule et unique entité soutenue, entre autres par Time Warner, Google et Comcast.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur