A10 SoftAX, le contrôleur d’Application Delivery se fait machine virtuelle

CloudVirtualisation

Spécialiste de l’accélération des applications web, A10 Networks progresse dans la conception de SoftAX, sa solution virtuelle d’ADC, disponible en version d’essai.

Alors que la virtualisation est l’un des principaux axes de développement et d’adoption des technologies cloud, A10 Networks avance rapidement dans la virtualisation de sa solution SoftAX d’Application Delivery Controller (ADC), dérivée de sa gamme AX Series.

L’ADC est destiné à l’équilibrage de charge, l’accélération et la sécurité des fonctionnalités layer 4-7 des applications dans le cloud.

Rappelons que dans un routeur, le layer 4 est destiné au load balancing, l’équilibrage des charges, et le layer 4-7, expression qui par extension couvre la couche 7 OSI, est destiné au switch (commutateur) physique, web ou de contenu. Des fonctionnalités importantes pour accélérer le déploiement des applications et la réduction des coûts, en particulier en diminuant les plages d’usage de la bande passante.

ADC dans une VM

En proposant de basculer l’ADC dans le virtuel – SoftAX s’exécute dans une machine virtuelle (VM) au dessus de l’hyperviseur – A10 Networks se rapproche des solutions de gestion du cloud qui sont de plus en plus fournies sous cette forme. La solution permet ainsi de réduire le coût matériel et d’accélérer les projets de consolidation des datacenters.

A10 SoftAXSoftAX est certifié VMready, conforme aux standards de compatibilité de VMware vSphere ; certifié Microsoft Exchange 2010, pour lequel il optimise les performances et renforce la sécurité, avec notamment des options uniques d’encryptage de bout en bout des e-mails ; et Microsoft Lync 2010, étant la seule solution à disposer à la foi de la certification VMware et Microsoft.

La solution est disponible en version d’essai jusqu’à 5 Mb/s de bande passante pour une période de test de 30 jours, avec la possibilité d’upgrader la bande passante vers un modèle facturé à la demande, jusqu’à 8 Gb/s, et de mettre en production complète à tout moment.

Sur VMware vSphere, SoftAX nécessite la présence d’ESX/ESXi 4.0 ou supérieur, un CPU virtuel, 2 Go en RAM, 8 Go en stockage, et 3 interfaces réseaux virtuelles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur