Aastra Technologies : activité en recul pour un profit en hausse

Régulations
bourse-tendance-courbe-spéculation

L’équipementier canadien Aastra affiche un profit en hausse sur l’ensemble de l’année, malgré la baisse de sa marge opérationnelle.

L’équipementier et fournisseur de solutions de télécommunication canadien Aastra vient de publier les résultats de son quatrième trimestre, qui clôturent l’année 2011. Résultats mitigés face à un recul de l’activité, mais avec des profits en hausse.

Sur les trois derniers mois de 2011, le chiffre d’affaires s’élève à 199,7 millions de dollars canadiens (153 millions d’euros environ) à comparer au 214,9 millions du même trimestre 2010. Soit une baisse de 7,1 % (8,3 % hors compensation des taux de change, qui provoque une perte de 3,5 millions sur 2011, largement réduite par rapport aux 10 millions de 2010). Bonne nouvelle, l’activité européenne affiche une hausse de 27 % à elle seule.

Baisse de la marge

Sur l’année, le chiffre d’affaires s’élève à 693 millions de dollars canadiens (environ 531 millions d’euros). En baisse de 5,2 % par rapport aux près de 717 millions de 2010. Bien qu’encore confortable, la marge opérationnelle en fin d’année 2011 glisse à 43,2 % contre 44,4 % précédemment. Sur l’année, elle se fixe à 42,3 % contre 43,4 % en 2010. Néanmoins, les profits sont en hausse. Ils s’élèvent à 26,2 millions sur l’année (dont 18,2 millions au dernier trimestre) contre 25,4 millions en 2010 (et 16 millions au quatrième trimestre 2010). De bons chiffres qu’Aastra décide de traduire par une distribution des dividendes de 0,20 dollar par action.

L’équipementier ne communique pas sur ses prévisions 2012. En janvier, le Canadien a notamment lancé Aastra InAttend, une nouvelle solution pour standard téléphonique avec options de collaboration : messagerie instantanée, SMS, intégration des répertoires et de la présence de Microsoft OCS/Lync et IBM Lotus Sametime… Construite autour du standard ouvert SIP (notamment), celle-ci vise à permettre d’accroître le volume d’appels sans nuire à la productivité, au contraire. Le produit supporte jusqu’à vingt standardistes par entreprise et s’installe sur site comme de manière distribuée multisite. Un produit qui comptera dans les futurs résultats d’Aastra.

Crédit photo @ Julien Eichinger – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur