Abaco réinvente le PC ‘low cost’, sur Atom, à 115 euros!

Cloud

Il manquait aux machines de bureau Atom un des arguments qui a fait le succès des ‘netbooks’ : un prix imbattable. Abaco l’a bien compris

Il faut se rendre à l’évidence : les nettops sont nettement moins populaires que les netbooks. Les constructeurs et analystes aimeraient que les ultraportables économiques doivent leur succès à leur petite taille et au nouveau marché qu’ils adressent.

Le public ne l’entend pas de la même façon. En souhaitant un retour à des OS traditionnels et l’adoption d’écrans de ‘grande’ taille, un message fort est lancé : le netbook est populaire, non pas parce qu’il est différent, mais surtout parce qu’il s’agit d’un ordinateur économique.

Dans ce contexte, le manque de succès des nettops devient logique. Vendus comme étant novateurs, économes en énergie et compacts, ces produits ratent la cible low cost exploitée avec succès par les netbooks. Tout ceci pourrait toutefois changer. Ainsi, le constructeur italien Abaco propose aujourd’hui un PC économique, le Primo, disponible pour seulement 111,5 euros TTC (assemblé).

Ce dernier est architecturé autour d’un processeur Intel Atom 230 cadencé à 1,6 GHz et de 512 Mo de mémoire vive. Le stockage s’effectue par défaut sur une carte flash de 4 Go (ce qui est peu). La machine est livrée nue, avec le système d’exploitation Linux Xubuntu. Une excellente manière de baisser encore le prix de cette offre.

Certes, Abaco n’a pas la force de frappe d’Asus, lequel peut facilement jouer sur les économies d’échelle pour réduire le coût de ces produits. Nous pouvons donc espérer que les grands constructeurs emboiteront le pas à Abaco et proposeront prochainement des produits un peu mieux équipés, à des prix similaires ou inférieurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur