Acacia s’offre un nouveau brevet, attention?

Régulations

Acacia confirme son modèle économique : acheter des brevets portant sur des concepts pour le moins tendancieux afin de poursuivre des entreprises pour leur imposer l’acquisition de licences

Acacia Technologies Group s’est fait connaître aux Etats-Unis non par sa capacité d’innovation, mais par sa faculté d’acquérir des brevets sur des concepts réputés publics afin de poursuivre les entreprises qui exploitent innocemment ces derniers.

C’est le cas du brevet DMT (Digital Media Transmission) sur le ‘streaming média‘, la transmission et la réception de données numériques audio et vidéo sur divers supports, comme Internet, le câble, la télévision par satellite, la fibre optique et les systèmes sans fil. Le principe d’Acacia est simple : le bureau américain des brevets fait régulièrement preuve de laxisme dans l’attribution de brevets sur des concepts tellement généralistes qu’on les croit publics, donc d’usage non limité et gratuit. Une dérive que l’Europe a su éviter jusqu’à présent, mais pour combien de temps ? Avec DMT, Acacia s’est attaqué sans distinction à des sites pornographiques (pour la diffusion de vidéo), sites universitaires (formation en ligne) ou chaînes hôtelières (télévision par satellite), entre autres ! Plus de 150 sociétés ont cédé à la pression, dont Disney, et investi dans des licences pour des fonctionnalités que l’on ne pensait pas brevetables car exploitée bien avant le dépot de la demande de brevet ! La dernière acquisition d’Acacia a de quoi inquiéter le monde des médias américains. La société a en effet acheté le brevet n° 6.226.677 de LodgeNet Entertainment Corporation qui ‘protège’ pas moins que la technologie et les méthodes de redirection des internautes vers une page d’identification (login) pour accéder à Internet. Pourraient être directement concernés les enregistrements par haut débit (DSL), l’accès aux ‘hotspots’ sans fil et HSIA (hotel high-speed Internet access). De sacrés procès en perspectives pour les médias américains, Acacia a pris pour habitude d’attaquer pour alimenter ses caisses, faire monter la pression et imposer ses licences?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur