Acard : une solution de stockage originale, sans disque

Réseaux

Cette solution, qui combine mémoire vive et carte ‘flash’ est performante, mais perfectible

Le succès des disques durs ‘flash’ (ou SSD pour Solid state drive) relance la course aux systèmes de stockage de haute performance. Additional Design profite de cet engouement pour lancer la distribution d’un produit original, utilisant de la mémoire DDR2 classique.

L’Acard Technology ANS-9010 est un boîtier au format 5,25 pouces, qui comprend huit emplacements pour de la DDR2, avec une capacité maximale totale de 64 Go. C’est peu, mais les performances sont supersoniques : entre 250 Mo/s et 300 Mo/s. Bref, l’interface Serial Ata à 300 Mo/s est complètement saturée. L’ANS-9010 peut toutefois être relié simultanément à deux connecteurs Serial Ata à 300 Mo/s. Le système de stockage est alors perçu comme étant un ensemble RAID 0, et les débits peuvent dépasser les 350 Mo/s.

Comme tout disque dur virtuel stocké en mémoire vive, l’ANS-9010 a un défaut : si vous coupez l’alimentation, toutes les données sont perdues. Le constructeur pallie ce manque en proposant un port Compact Flash et une batterie de secours. Lors de l’extinction du PC, la batterie prend le relais et la sauvegarde des données sur la carte Compact Flash est automatique. L’opération inverse est réalisée lorsque le PC est mis en route.

Ce produit pèche sur deux points. Tout d’abord, il est très onéreux. Son prix public est ainsi de 466 euros TTC, hors barrettes mémoire et carte Compact Flash. De plus, sa taille empêchera son utilisation au sein de la plupart des serveurs. Peut-être aurait-il fallu utiliser des modules mémoire SO-DIMM afin de réduire la taille de ce produit à celle d’un disque dur 3,5 pouces ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur