Accès au Net public : le forum des droits sur l'Internet dresse son bilan

Régulations

Objectif : pérenniser les lieux d’accès au Net tout en renforçant leur contrôle

Pour sa sixième année, le forum des droits sur l’Internet a dressé son bilan des activités numériques hexagonales. Pendant que le gouvernement planche sur la création d’un Conseil national du numérique, l’organisme a remis ce mercredi son rapport à Eric Besson, secrétaire d’État à l’économie numérique.

L’accent a été porté sur l’analyse des principaux enjeux relatifs aux usages du Net. La vie privée reste un sujet prédominant avec en point de mire une série de questions autour de l’identité numérique, de la conservation des données de connexion et de l’adresse IP.

Le rapport innove. Il propose même un statut de service public pour les accès libres à Internet. Pour son rapporteur Stéphane Grégoire, ces lieux (à l’exclusion des spots wifis et cyber-cafés) doivent servir de lieux de services sécurisés : « De nombreux internautes viennent dans les Médiathèques par exemple pour remplir leurs déclarations d’impôt. Il est donc important de garantir l’anonymat des données personnelles ». Le rapport émet donc des recommandations en n’autorisant pas la création de fichiers nominatifs de manière systématique.

Pour autant, à défaut d’un cadre juridique strict, la multiplication d’espaces de connexion risque de poser certains problèmes de sécurité. Les lieux devront alors prendre les mesures nécessaires pour garantir le caractère privé des messages stockés sur les postes mis à disposition des utilisateurs.

Un arbre qui pourrait cacher une forêt de failles dans la sécurité ? Joël Ferry, Commandant de la section Recherches de gendarmerie de Versailles n’est pas loin d’y penser : « Il est toujours difficile d’entamer des poursuites sur tout ce qui concerne le Wifi gratuit. Garantir un accès libre est une bonne chose si des garanties de sécurité existent derrière. Sinon les services de sécurité garderont toujours un temps de retard face aux menaces ».

Le Forum des droits sur l’Internet continue souhaite entamer des concertations entre pouvoirs publics, entreprises et utilisateurs sur le sujet. Reste à savoir quel intérêt le secrétaire d’Etat Eric Besson compte porter aux 3.500 lieux d’accès au Net appartenant à des institutions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur