Accord Microsoft-Yahoo : Microsoft versera 50 millions de dollars par an à Yahoo

Cloud
crédit photo © FotolEdhar Fotolia.com

Un document de Yahoo communiqué à la Bourse américaine révèle les détails de l’accord préliminaire signé entre Microsoft et Yahoo sur le marché de la recherche Internet.

Les détails de l’accord Yahoo-Microsoft commencent à se faire jour. Notamment à travers le document (le FORM 8-K ) que Yahoo a rendu aux autorités américaines de la Bourse (la SEC) visant à décrire le contenu de l’accord (encore préliminaire pour le moment) passé entre les deux sociétés sur le marché de la recherche en ligne (à travers des échanges technologiques et d’annonces publicitaires).

On y apprend notamment que Microsoft versera à Yahoo 50 millions de dollars par an les trois premières années de l’accord (signé pour 10 ans). D’autre part, au cours des cinq premières années de l’accord, Yahoo pourra percevoir 88 % des revenus publicitaires issus des services de Microsoft sur les plates-formes de l’entreprise de Carol Bartz.

A delà de la cinquième année, Microsoft aura le choix de ne pas conserver Yahoo comme partenaire publicitaire exclusif. Auquel cas, les revenus de Yahoo générés par Microsoft sur le search s’élèveront à 93 %. Sauf si Yahoo décide de rester le partenaire privilégié de Microsoft mais en retour d’un taux de revenus qui tombera à 83 %. Enfin, si Microsoft n’exerce pas son option, le taux des revenus récoltés par Yahoo se maintiendra à 90 %. Beaucoup de si… Rappelons que Yahoo attend un revenu annuel de 500 millions de dollars environ de l’opération en plus des 200 millions d’économies structurelles attendues.

Microsoft débauche 400 employés de Yahoo

D’autre part, le formulaire révèle que Microsoft s’engage à embaucher au moins 400 employés de Yahoo. Une goutte d’eau sur les 13.000 salariés de Yahoo et 91.000 de Microsoft. Il s’agira probablement des équipes d’ingénieurs du moteur de recherche puisque Bing, la nouvelle technologie de Microsoft, équipera l’ensemble des plates-formes des deux acteurs.

Les deux partenaires s’engagent à finaliser leur accord pour le 27 octobre prochain, au plus tard le 29 juillet 2010 (soit un an après l’accord de principe). En cas de désaccord, les deux parties pourront se séparer à l’amiable. Yahoo (mais pas Microsoft) pourra cependant prolonger cette période de six mois.

La mise en œuvre de l’accord restera cependant soumise à l’approbation des autorités de la concurrence américaine. Il restera également à s’interroger sur l’analyse de la Commission européenne. Cependant, face à Google qui détient environ 70 % du marché américain (près de 90 % en France en avril dernier), il serait étonnant que l’accord de partenariat entre Yahoo et Microsoft sur le marché de la recherche en ligne soit rejeté.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur