Affaire Cambridge Analytica : Facebook promet un accès plus facile à vos données

AppsMobilitéRégulations

Face aux critiques sur ses agissements et ses négligences concernant la vie privée de ses utilisateurs, Facebook réagit en déployant de nouvelles fonctionnalités.

Dans une volonté farouche de restaurer la confiance dans sa plate-forme après le tollé provoqué par l’affaire Cambridge Analytica et la sauvegarde de données (SMS et historique des appels) via Facebook Lite et Messenger sur Android, Facebook réagit.

Depuis lors, le cours de l’action Facebook a dévissé sérieusement au Nasdaq, entraînant dans son sillage d’autres valeurs tech.

Transparence et contrôle

Une réaction qui passe par des modifications relatives aux paramètres de confidentialité qui deviennent mieux organisés, doublées d’un nouvel outil de gestion répondant au nom de «Accédez à vos informations» (« Access Your Information » en anglais).

Ces nouvelles fonctionnalités annoncées sur son site sont censées donner plus de visibilité et de contrôle sur la manière dont les informations des utilisateurs sont partagées.

Déployés au cours des prochaines semaines, ces changements doivent aussi permettre aux utilisateurs d’avoir un contrôle sur le partage des informations confidentielles avec les annonceurs et autres tiers.

L’application mobile de Facebook a été revue afin de permettre aux utilisateurs de trouver plus facilement les paramètres de confidentialité dont ils ont besoin. Auparavant, ces paramètres étaient distillés sur pas moins de 20 pages différentes. Ils seront donc désormais accessibles depuis un seul emplacement.

Facebook d’ajouter dans son billet de blog avoir « également nettoyé les paramètres obsolètes afin de déterminer quelles informations peuvent ou ne peuvent pas être partagées avec les applications ».

Est également prévu un menu mis à jour avec des raccourcis de confidentialité, offrant une disposition mieux organisée, synonyme d’une plus grande simplicité pour contrôler ses informations.

“Accédez à vos informations”

Facebook se fend aussi d’un nouvel outil répondant au nom de “Accédez à vos informations” dont la vocation est d’afficher toutes vos données et informations accessibles sur Facebook depuis une seule page. Ces informations seront classées suivant des catégories (amis, messages, photos, vidéos…).

Depuis ce centre de contrôle, l’utilisateur pourra supprimer, à sa guise, n’importe quelle information.

Facebook prévoit également de mettre à jour dans les semaines à venir les conditions de service de son réseau social. « Ces mises à jour portent sur la transparence et non sur l’obtention de nouveaux droits pour collecter, utiliser ou partager des données. » Dans un souci de clarté et de transparence, la firme dirigée par Mark Zuckerberg estime aussi qu’il est « de sa responsabilité de vous dire comment nous collectons et utilisons vos données dans un langage détaillé, mais également facile à comprendre ».

Regagner la confiance

En réagissant de la sorte et aussi promptement, Facebook tente de regagner la confiance des utilisateurs mais aussi celle des annonceurs et des investisseurs.

Mozilla a ainsi suspendu toute publicité sur le réseau social, tandis que l’unité d’investissement de la banque Nordea AB a décidé de “mettre en quarantaine” ses investissements dans Facebook. Autrement dit de ne plus acheter d’actions du groupe.

Au sein de l’Union Européenne, les nouvelles lois sur la protection de la vie privée exigeront des sociétés qu’elles facilitent et clarifient la compréhension par les consommateurs de ce que les entreprises collectent et comment supprimer ces données.

Acculé suite au scandale Cambridge Analytica, Facebook est aussi visé par une enquête de la Federal Trade Commission (FTC) concernant le traitement des données par la société.

Mark Zuckerberg a par ailleurs accepté de témoigner devant le Congrès, face à des législateurs qui ont promis de sévir à coup de réglementations. En revanche, il ne se présentera pas devant les législateurs britanniques, mais enverra un autre cadre dirigeant à sa place pour témoigner.

(Photo credit: eston via VisualHunt / CC BY-NC-SA)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur