Acer redonne de l’élan à ses clients légers

CloudPoste de travailVirtualisation
acer-clients-legers

Acer, qui nourrit l’ambition d’investir tous les pans de l’infrastructure informatique, s’implique dans la virtualisation du poste de travail avec sa gamme de clients légers Veriton.

Engagé dans une diversification de son offre à destination des entreprises avec l’objectif d’investir tous les pans de l’infrastructure informatique, Acer porte son discours sur la virtualisation du poste de travail et réorganise son portefeuille de clients légers.

Au-delà d’une plate-forme matérielle optimisée, sur base ARM ou x86, dans une logique de rapport performance par watt, la réflexion se concentre sur le logiciel, entrevu comme le principal gage de valeur ajoutée pour l’informatique légère de type “Solid State”. C’est par ce biais qu’Acer cherche à inscrire plus efficacement ses solutions dans une logique de globalité, afin qu’elles soient agnostiques de l’utilisateur, du réseau, du stockage et des applications.

La longévité de l’informatique légère

Que l’expérience s’articule autour de Windows Embedded, de l’environnement Linux DeTOS pour Citrix ou encore d’un simple navigateur web embarqué (Firefox, Internet Explorer 8), les promesses de la gamme Veriton N convergent en un objectif de durabilité, illustrée par un cycle de vie prolongé bien au-delà des 3 ans caractéristiques des clients lourds.

Pas de format tout-en-un au catalogue : aux synergies, Acer préfère la flexibilité, matérialisée par la prise en charge systématique des configurations en double écran et de définitions d’affichage jusqu’à 2560 x 1600 points, pertinent dans des secteurs comme la finance, les centres d’appels ou l’enseignement. Autre attribut partagé par tous les modèles de la série, une technologie de décodage matériel de la vidéo, pour économiser de la bande passante.

Dans une conjoncture économique qui impose des restrictions budgétaires, l’amortissement des coûts d’acquisition trouve une continuité à travers l’assouplissement de la gestion opérationnelle sur toute la durée de vie du produit. L’Américain Devon IT, spécialiste des infrastructures de bureaux virtuels (VDI), fournit une suite d’outils qui centralise l’administration des flottes de clients légers.

acer-clients-legersARM, AMD, Intel

En entrée de gamme, la référence N2010G se destine à l’exécution de tâches basiques, avec sa plate-forme Texas Instruments DM8148 (bicoeur à 1 GHz) assortie d’une solution graphique PowerVR SGX 530. La connectique inclut deux interfaces DVI, mais aucun des 4 ports USB n’est à la norme 3.0. Un bus d’extension PCIe est néanmoins disponible, pour ajouter par exemple le Wi-Fi à l’Ethernet Gigabit.

Dans la catégorie supérieure, notamment en termes de capacités graphiques, le modèle N2110G est construit autour d’un SoC bicoeur AMD G-T56N à 1,65 GHz, épaulé par un GPU Radeon HD 6320 (jusqu’à 2560 x 1600 points), 2 Go de mémoire vive DDR3-1333 et un SSD de 8 Go. La prise en charge de l’USB 3.0 est effective en choisissant la version sous Windows Embedded Standard 7.

La primauté d’une plate-forme Intel – en l’occurrence, un Celeron 887 “Sandy Bridge” – est réservée au N2620G, pourvu en outre d’un lecteur de cartes, de deux emplacements PCIe et d’une double interface HDMI / DVI-I.

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : connaissez-vous le monde des stations de travail ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur