Acer France accélère son développement B2B

Poste de travail
Acer gamme BtoB 2012

Acer France cherche à développer ses activités B2B avec la volonté d’adresser tous les segments du marché. Son catalogue de produits se densifie en conséquence, pour toucher aux serveurs et stations de travail.

Acer France veut rythmer le développement de ses activités B2B au gré d’une stratégie de diversification dont la finalité est tout affirmée : couvrir tous les segments de marché, de l’infrastructure au terminal d’accès et son environnement périphérique.

Sous l’impulsion d’une concurrence qu’emmène le Chinois Lenovo, l’offensive s’accentue sur plusieurs créneaux et transparaît dans un catalogue produits enrichi pour l’occasion. De l’offre ‘consumer’ à la gamme entreprise, les serveurs côtoient les smartphones, les tablettes, les PC fixes et portables, mais aussi les stations de travail.

Avec une volonté : accompagner le client, quel qu’il soit, tout au long du cycle de vie des machines. Témoin l’implantation des activités de service technique en France, à Angers, dans un centre qui emploie 80 personnes.

Faire du B2B un segment porteur

Dans l’Hexagone, la balance commerciale d’Acer penche largement en faveur du BtoC (80 % d’un chiffre d’affaires 2012 prédit à 600 millions d’euros). Sur l’exercice 2011, le groupe high-tech taïwanais s’est affiché en deuxième position du marché desktop (39,4 %). Un rang qu’il occupe également pour les netbooks (29,1 %), s’octroyant la première place sur le segment des notebooks (26,7 %).

Mais les nouvelles ambitions s’inscrivent davantage dans un recentrage sur le B2B, où Acer jouit d’une présence toute relative : 6,8 % du desktop, 3,5 % des notebooks et 2,6 % des serveurs. Sur un modèle 100 % indirect, excepté quelques options et extensions, 6000 revendeurs sont dans la boucle en France. Ils assurent la distribution d’une offre segmentée pour mieux adresser les besoins respectifs du SMB (Small Business), des moyennes entreprises et des grands comptes.

Lifting pour les TravelMate

C’est dans cet esprit que la gamme d’ordinateurs portables TravelMate est déclinée en autant de séries, avec quelques améliorations communes à tous les modèles : renforcement des charnières métalliques au niveau de l’écran, alliance de puces Intel et Nvidia, autonomie de 8 heures pour une batterie dont la durée de vie est garantie à hauteur « d’au moins 15 mois », selon Jérémy Werner, directeur de la Division Professionnelle Acer France.

Destiné aux petites structures avec un focus sur l’éducation, le B1, proposé à 379 euros HT (453 euros TTC) dans sa version de base, se veut polyvalent, avec de l’USB 3.0, une interface HDMI et un port VGA, ainsi que la possibilité d’opter pour du SSD. À l’échelon tarifaire supérieur (539 euros HT, soit 645 euros TTC), l’on trouve la série P2, dont la connectique se révèle plus généreuse. Pour 549 euros HT (657 euros TTC), le P4 y adjoint la sécurisation par Trusted Platform Module (TPM) et port ExpressCard.

Au sommet de la hiérarchie, le P6, autrement mieux doté, revient au bas mot à 776 euros TTC (649 euros HT). Il bénéficie d’une certification de robustesse MIL-STD-810G (résistance au sable et aux amplitudes thermiques) et embarque un clavier protégé d’un revêtement Kevlar, par lequel les liquides accidentellement renversés sur la machine s’écoulent sans affecter la carte mère.

La suite en page deux…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur