Acer met finalement la main sur Packard Bell

Cloud
crédit photo © FotolEdhar Fotolia.com

Et se renforce en Europe

L’affaire traîne depuis des mois, elle semble aujourd’hui bouclé. Le taiwanais Acer vient d’annoncer la prise de contrôle de 75% du capital de la maison mère (PB Holding Company) de son concurrent Packard Bell pour 45,8 millions de dollars.

L’affaire a été remportée au nez à la barbe du chinois Lenovo qui lorgnait également les PC de l’ancienne division de Nec. Mais Acer a réussi son coup grâce au rachat d’un autre fabricant, Gateway (pour 710 millions de dollars) qui lui même avait finalisé l’acquisition de Packard Bell, et qui disposait d’un droit de préemption lui permettant de refuser un éventuel acquéreur, en l’occurrence Lenovo.

C’est une bonne affaire pour Acer qui a déjà réussi à prendre la troisième place mondiale du marché des PC grâce au rachat de Gateway (part de marché de 9,5%). La prise de contrôlé de Packard Bell lui permettra de renforcer cette position devant Lenovo mais encore loin derrière Dell (14,5%) et HP (19%), le numéro un.

“En 2008, nous devrions réaliser un chiffre d’affaires de 20 milliards de dollars contre 12,5 en 2007. Et les ventes de PC vont passer de 14 à 25 millions”, a déclaré Gianfranco Lanci, p-dg d’Acer.

Surtout, avec Gateway et Packard Bell, Acer va équilibrer ses activités dans le monde et notamment en Europe où Packard Bell est très présent. Acer est déjà sur le Vieux Continent le numéro un des ordinateurs portables, avec 22% des parts de marché. Mais encore une fois, Acer devra composer avec Lenovo qui a lui aussi décidé de mieux adresse ce marché avec de nouvelles machines grand public.

Acer met également la main sur un portefeuille de produits grand public comme les lecteurs MP3 ou les enregistreurs de DVD.

Il pourra également compter sur des économies d’échelle et des synergies estimées à 200 millions de dollars par an. Toutefois, les trois marques continueront à exister. “Pas question de les faire disparaître comme a pu le faire HP avec Compaq”, souligne Gianfranco Lanci.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur