Acer prend ses distances avec Windows

OS mobilesPoste de travail
JT Wang, président d'Acer

Pour tenter d’inverser la chute des ventes de PC, Acer pourrait réduire ses développements de produits Windows au profit d’Android.

Se détacher de Windows pour relancer les ventes. C’est en substance la stratégie qui se profile chez Acer. « Nous essayons de faire progresser nos activités non-Windows aussi vite que possible. Android est très populaire dans les smartphones et dominant sur les tablettes… Je vois aussi un nouveau marché pour les Chromebooks », a déclaré le président d’Acer J.T. Wang lors d’une téléconférence avec des investisseurs, selon le Wall Street Journal.

Acer est le constructeur le plus impacté par le recul du marché du PC. A l’échelle mondiale, les ventes du constructeur taïwanais ont reculé de plus de 35% en un an au deuxième trimestre 2013, selon le cabinet Gartner. Soit une baisse largement supérieure à la moyenne de 10,9% du marché.

La porte de secours Android

Le dirigeant d’Acer voit donc en Android une porte de secours pour renverser la vapeur. Selon J.T. Wang, les produits vendus sous environnement Google (Android ou ChromeOS) contribueront à hauteur de 10 à 12% des revenus de l’entreprise en fin d’année. Part qui pourrait s’élever à 30% en 2014.

A titre d’exemple, les Chromebooks représenteraient 3% des ventes en volume de PC d’Acer au deuxième trimestre. Un résultat non négligeable au regard du marché de niche qui adresse les laptop “Google” même s’ils ne sont pas dénués d’un certain succès.

Voilà qui ne plaide guère en faveur de la plate-forme Windows. Laquelle essuie également, dans sa version RT pour tablettes ARM, les retraits d’Asus et Samsung.

Se préparer pour l’après-demain

« Concernant l’industrie du PC, je ne vois pas de lumière au bout du tunnel », indique J.T. Wang en référence à la baisse continue des ventes du secteur, toujours selon le WSJ. Le dirigeant reproche notamment à Microsoft un manque de réactivité pertinente. « Les équipes de Windows doivent faire quelque chose pour rétablir ou renforcer la confiance des utilisateurs de PC. Les gens sont réticents (à acheter) et retardent leurs décisions d’achat. »

En attendant des jours meilleurs, Acer doit faire le dos rond. « D’abord, nous devons maintenir notre part de marché et protéger notre ligne de base… et en faisant des tablettes et smartphones, nous restons prêts pour l’après-demain. »


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur