Acer vise la troisième place du marché des PC

Régulations

Le fabricant Taiwanais a l’intention de conquérir la troisième place du marché mondial des fabricants de PC. Un challenge à la hauteur du groupe qui en dix ans s’est imposé parmi les plus grands constructeurs

Monter sur une marche du podium, même la troisième est un défi toujours difficile à relever. Mais comme le souligne dans ses colonnes le quotidien

“La Tribune” la stratégie du groupe a le mérite d’être “claire”. Pour se hisser parmi le trio de tête des fabricants, Acer a l’intention de réaliser une réduction des coûts, le groupe mise aussi sur la convergence numérique et les pays émergents. Interrogé par le quotidien, l’énergique patron du groupe, Gianfranco Lanci a exposé son ambition : “D’ici à 2008 nous voulons être numéro trois mondial. Dans la région EMEA notre but est d’être numéro un sur les portables, troisième sur les PC de bureau et quatrième sur les serveurs.” Le vieux continent est le nouvel Eldorado de la firme qui s’est imposé sur notre marché grâce à l’essor rapide des portables, véritable phénomène de société. Le groupe taiwanais mène une politique de “low cost” particulièrement agressive. A tel point que les PC du groupe sont parfois synonymes de bas de gamme. Reste que les chiffres sont là Acer a déclaré un bénéfice net de 2,26 milliards de dollars de Taiwan (69 millions de dollars US) pour le trimestre au 30 juin, et de 4,41 milliards pour le premier semestre, soit une hausse de 84% par rapport au premier semestre 2004. Les résultats sont donc bien là, mais le groupe doit aller encore plus loin si il veut atteindre les objectifs fixés par Gianfranco Lanci. Pour cela il doit impérativement se lancer dans une politique de réduction des coûts de fabrication. En outre Acer mise sur le numérique pour booster ses ventes. La firme ambitionne en effet de se positionner sur le marché émergents des solutions pour maisons numériques dans lesquelles l’ordinateur est au centre d’un environnement multimédia complet. Mais la firme souhaite aussi se positionner sur des marchés émergents comme la Chine. A ce propos le p-dg de Acer a déclaré à la Tribune : “La Chine est devenu un marché comme les autres. Ce sont les marques internationales qui s’imposent.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur