Achats IT : les priorités des DSI en 2022

La numérisation accélérée des organisations implique l’acquisition de technologies nouvelles.

Plusieurs analyses éclairent les principaux choix des directions des systèmes d’information (DSI) dans ce domaine.

Sécurité cyber, automatisation, applications et services cloud font partie des priorités 2022.

1. Cybersécurité et ITSM

En France, selon un récent baromètre* de GetApp, les achats de logiciels sont orientés en priorité vers la cybersécurité et la modernisation des services IT (des outils de type « self-help » à l’automatisation portée par une intelligence artificielle).

PME et ETI investissent également dans la mise à niveau de leurs outils de gestion de la chaîne logistique, de planification des ressources (ERP) et d’assistance utilisateur.

Selon une autre étude (G2), globalement, 55% des professionnels qui influencent la décision d’achat de logiciels pensent investir plus en 2022 qu’en 2021. 64% (74% dans les entreprises de plus de 1000 employés) prévoient d’acheter au moins 5 références de softwares supplémentaires cette année.

2. Cloud « d’abord » ?

Une autre analyse internationale (SWZD) relève que les achats de matériel représentent encore la plus grande part des dépenses IT (30% du total prévu en 2022).

Quant à la part des investissements dans les services cloud ou hébergés, elle augmenterait de 4 points cette année.

Les principaux facteurs qui motivent la hausse attendue de ces investissements vont de l’attention accrue accordée aux projets IT au soutien à une main d’oeuvre appelée à travailler à distance du bureau tout ou partie de son temps de travail.

3. Espace de travail hybride

D’après le cabinet Gartner, la hausse des achats mondiaux de terminaux, après une année de croissance à deux chiffres, serait d’environ 2,3% simplement en 2022. Malgré tout, la société d’études s’attend à une augmentation du nombre d’entreprises qui mettront à niveau leur parc et/ou investiront dans des appareils multiples pour soutenir le travail hybride.

*GetApp a interrogé plus de 500 décideurs IT et B2B impliqués dans la décision d’achats de logiciels. France, Allemagne, Espagne, Canada et Etats-Unis sont concernés.

(crédit photo via Pixabay)