Acquisition et trimestre stable pour Bull

Cloud

Le groupe confirme ses objectifs pour l’ensemble de l’exercice

Trimestre stable pour Bull, qui annonce un chiffre d’affaires en hausse de 0,3% pour le premier trimestre 2006, à 257,2 millions d’euros.

Le groupe a précisé qu’il a enregistré une progression de 3% de ses commandes sur les trois premiers mois de l’année, son carnet de commandes s’établissant à 380 millions d’euros à fin mars, soit une progression de 6% par rapport à il y a un an. Les ventes de la division produits ont progressé de 0,4% à 117,4 millions d’euros, celles des services ont bondi de 14% à 79,6 millions tandis que la maintenance a reculé de 13,7% à 60,2 millions d’euros. Des performances mitigées qui n’empêchent pas le constructeur de maintenir ses objectifs pour l’exercice. Le groupe informatique, engagé dans un plan de relance baptisé “Horizon 2008” visant un chiffre d’affaires pouvant aller jusqu’à 1,9 milliard d’euros d’ici trois ans, table donc toujours sur une croissance de 4% à 4,5% de son chiffre d’affaires et sur un résultat opérationnel compris entre 40 et 45 millions. La croissance du chiffre d’affaires se fera notamment par des acquisitions. D’ailleurs, Bull annonce ce mercredi le rachat d’HRBC, une société spécialisée dans les systèmes d’information pour ressources humaines qui a réalisé un chiffre d’affaires de quatre millions d’euros l’an dernier. Il compte plus de 30 collaborateurs, et envisage de doubler son chiffre d’affaires sur 3 ans, précise Bull dans un communiqué. Il s’agit de renforcer son expertise sur le segment des ressources humaines, “fortement demandé par le marché”. “C’est la troisième acquisition dans le cadre de notre projet de faire augmenter notre chiffre d’affaires de 400 à 500 millions d’euros par de la croissance externe d’ici 2008”, a déclaré Philippe Lederman, directeur financier de Bull, lors d’une conférence de presse. “Cette acquisition confirme la dynamique de Bull dans le domaine (en pleine expansion, 15% par an) des systèmes d’information pour les ressources humaines, dans l’industrie et le secteur public, l’un des axes majeurs de développement du groupe”, explique Michel Husson, le directeur de Bull Management. Rappelons que Bull s’est déjà emparé d’Enatel, un éditeur de logiciel de sécurité en septembre et d’AMG.net, une société de conseil et d’intégration en nouvelles technologies, reprise en mars dernier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur