Adobe AIR 2: les applications web sur votre bureau

Logiciels

L’environnement d’exécution Adobe AIR 2 monte en puissance, en se rapprochant des systèmes d’exploitation et en proposant de nouvelles fonctionnalités.

En parallèle à la sortie de Flash 10.1, Adobe présente la version 2 de son environnement d’exécution AIR. Ce dernier permet de transformer les applications web en logiciels classiques, capables d’être installés localement sur une machine et d’accéder à ses données. Ce produit est disponible pour Windows, Mac OS X et Linux. Une solution hautement multiplateforme, le code pouvant même fonctionner sous Google Android.

Les applications web écrites en HTML et JavaScript peuvent être portées sous AIR 2 (des librairies JavaScript spécifiques permettent de les transformer en logiciels desktop complets). À cet effet, un composant HTML est présent. Dans cette nouvelle livrée, Adobe a opté pour une version récente du WebKit, supportant une partie des CSS3 et certaines fonctions issues de l’HTML5. Le moteur JavaScript est également deux fois plus rapide que précédemment.

AIR permet aussi de faire fonctionner des applications s’appuyant sur le frameworkFlex, la façon la plus efficace de créer des logiciels exploitant au mieux cette plate-forme. Là encore, les performances sont au rendez-vous : vitesse d’interprétation du code en nette hausse et consommation mémoire en baisse de 30 %.

Au chapitre des nouveautés, nous trouvons une gestion plus puissante du réseau (TLS, mode serveur, sockets UDP, etc.), le support du multitouch (sur les PC classiques ou les terminaux mobiles), l’accès au microphone, des fonctions d’impression améliorées (choix et configuration de l’imprimante), la détection automatique des volumes amovibles (clé USB…), etc.

AIR 2 se veut également plus proche du système d’exploitation hôte. Les applications peuvent être déployées sous la forme d’un paquet d’installation classique. Mieux, il est possible de lancer des logiciels tiers depuis une application AIR. Une fonction qui était très attendue, même si elle pourra réduire parfois la portabilité des applications.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur