Adobe, contributeur du projet Spartan Windows 10

DéveloppeursEditeurs de logicielsLogicielsNavigateursPoste de travailProjets

Microsoft dévoile que les équipes Web d’Adobe contribuent au projet Spartan dans l’objectif de mettre le futur navigateur de Windows 10 au même niveau que la concurrence.

Si Microsoft a clairement annoncé l’abandon des développements de son navigateur phare Internet Explorer, c’est pour mieux se concentrer sur son successeur, le projet Spartan qui accompagnera Windows 10 dont la disponibilité commerciale est attendue l’été prochain. Spartan s’illustre notamment pas une volonté d’ouverture plus grande avec la communauté de développeurs Web qu’avec IE auparavant. Sans plonger dans un modèle Open Source, Microsoft parle aujourd’hui « d’esprit d’ouverture ». « Nous avons fait des changements en interne pour permettre à d’autres grandes entités du Web de contribuer à la croissance de notre plate-forme, et de permettre en retour à notre équipe de contribuer au développement du Web », indique l’éditeur dans une contribution de blog pour la communauté des développeurs MSDN. Des contributions que Redmond rapportera au fil de l’eau et qui commence aujourd’hui avec Adobe.

Si ça ne transparait pas directement dans son portefeuille de solutions, l’éditeur de Photoshop s’inscrit comme l’un des principaux contributeurs des moteurs de rendu HTML Webkit, Blink ou Gecko qui profitent à Google Chrome, Apple Safari et Mozilla Firefox. Mais pas à IE qui a vu, au fil de cette dernière décennie, sa base installée d’utilisateurs fondre au rythme des offres concurrentes et de la baisse de ses performances. Mais tout va changer. Grâce à Adobe notamment dont la Web Platform Team a participé aux développements de Spartan ces derniers mois. Particulièrement dans les domaines propres à la mise en page (layout), la typographie, le design graphique et l’animation.

Niveaux de gris et modèles de fusion

Le travail des développeurs d’Adobe se retrouvera dans plusieurs innovations. Dont le support des styles CSS pour la manipulation des niveaux de gris en temps réel (en démonstration sur cette page). « Ce changement mettra IE au même niveau que Webkit Nightly, Firefox beta et Chrome », estime Microsoft. Une autre contribution d’Adobe porte sur le support de la fonction ‘feBlend’ qui élargira de 6 (pour IE) à 16 (pour Spartan) les modèles de fusion des différentes couches couleurs d’une image selon les recommandations du W3C. Là encore, le travail d’Adobe permettra au futur navigateur de Microsoft de se mettre au niveau de ses concurrents. Le projet Spartan sera aussi, pour Microsoft, l’occasion d’utiliser des technologies en conformité avec les standards du Web.

Du côté d’Adobe, la collaboration avec Microsoft, qui reste incontournable en tant que fournisseur de plate-forme informatique, devrait l’aider à assurer une transition de sa technologie Flash de lecture de contenus multimédia et d’animation vers un modèle 100% Web. Pour des raisons de performance comme de sécurité, le player Flash est d’ores et déjà absent aujourd’hui des navigateurs mobiles pour iOS et Android. Il pourrait, à termes, également disparaitre des navigateurs de bureau.


Lire également
Microsoft officialise la naissance du moteur de rendu Spartan
Spartan, le prochain navigateur de Microsoft, se dévoile sur la Toile
Avec Spartan, Microsoft veut forker… Internet Explorer


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur