Adobe et Sun offrent des formats vidéo ouverts

Cloud

Les formats ouverts ont le vent en poupe. Adobe s’attaque ainsi à l’industrie du cinéma. Sun se focalise pour sa part sur le web et les DRM

Avec le CinemaDNG, Adobe propose un format de fichier ouvert qui pourra être adopté sans frais par les industriels du cinéma. La compagnie a annoncé que les futures versions d’After Effects et de Premiere Pro seront compatibles avec ce format.

Adobe travaille avec divers constructeurs de caméras numériques, tels Panavision, Silicon Imaging, Dalsa, Weisscam et ARRI. Des acteurs du monde logiciel sont également de la partie : Iridas, The Foundry et CineForm.

En mettant en avant la standardisation et l’unification des formats utilisés par l’industrie du cinéma, Adobe espère renouveler le succès rencontré par son format DNG (Digital Negative), adopté par nombre de constructeurs d’appareils photos numériques (Casio, Hasselblad, Leica, Pentax, Ricoh, Samsung…).

Sun Microsystems travaille également à l’élaboration de formats audio/vidéo ouverts, mais dans un tout autre domaine, celui des appareils grand public et du web. La compagnie, à travers l’initiative OpenMedia Commons, propose ainsi une plate-formeopen sourceintégrantcodecset DRM (Digital Rights Management ou gestion des droits numériques).

Libre de droits et ouverte à tous les systèmes d’exploitation, cette solution s’appuie sur des formats connus. L’OMS Video (OpenMedia System) se base ainsi sur l’H.261, relativement similaire au codec H.264, mais libre de droits. Côté audio, l’utilisation de l’Ogg Vorbis a été évoquée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur