Adobe lance son «App Store» pour applications Flash

Logiciels

Avec Flash Platform Services for Distribution, Adobe entend simplifier la distribution d’application Flash pour leurs éditeurs et générer une nouvelle source de revenus issue de la publicité.

A l’occasion de l’IAB (Interactive Advertising Bureau) MIXX Conference and Expo de New York, Adobe a présenté Flash Platform Services for Distribution, lundi 21 septembre. Cette plate-forme est un service hébergé en direction des développeurs et autres éditeurs d’applications en technologie Flash destiné à simplifier la distribution de leurs produits, aussi bien sur le web que sur les terminaux mobiles, à partir d’une plate-forme centralisée en mode « cloud ».

Flash Platform permettra en effet aux éditeurs de conserver le contrôle de la distribution de leurs applications. La solution offre également des outils de mesure autorisant le suivi et l’analyse de l’utilisation d’une application. Développé pour l’environnement d’exécution AIR (Adobe Integrated Runtime), l’outil de distribution d’Adobe se veut riche en outils statistiques graphiques.

Les développeurs pourront également choisir de monétiser leurs solutions, soit sur un modèle de vente directe, soit sous forme de sponsoring publicitaire dont les revenus seront partagé avec Adobe et son partenaire Gigya, un spécialiste de la distribution virale d’application. Gigya proposera notamment un moyen de distribuer une application sur un ensemble de plates-formes de réseaux sociaux en un seul clic.

Seuls les outils de développement récent d’Adobe (Creative Suite 4 et Flash Builder qui remplace désormais Flex ) supportent le service de distribution. Sur les mobiles, l’installation de l’application Flash se fera à partir de l’envoi d’un SMS par l’utilisateur. Flash Platform détecte alors le type de terminal utilisé pour renvoyer la version de l’application Flash appropriée. Cela fonctionnera pour les environnement iPhone d’Apple, Windows Mobile et Nokia Symbian S60 mais pas Google Android ni Palm Web OS pour le moment*.

Avec Flash Plateform, Adobe cherche notamment à diversifier ses sources de revenus jusqu’alors principalement issus des ventes de logiciel actuellement. Notamment en lorgnant du côté des ressources publicitaires via des annonceurs qui paieront pour être présent sur la plate-forme de distribution. Le récent rachat (pour 1,8 milliard de dollars) de la société d’analyse d’activité en ligne Omniture va également dans ce sens.

* On trouvera la liste des plates-formes supportées sur cette page.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur