Adobe MAX 2010 : la plate-forme Flash joue la carte de l’universalité

CloudPC

La technologie Flash d’Adobe est dorénavant accessible sur un large ensemble de machines. Seuls les terminaux mobiles d’Apple boudent encore ce produit.

De notre correspondant à Los Angeles – En collectant les informations données ici et là lors du MAX 2010 de Los Angeles, nous avons réussi à mesurer l’étendue du travail réalisé par Adobe et ses partenaires.

Le greffon Flash 10.1 est en effet accessible sur un nombre croissant de systèmes d’exploitation : Windows, Mac OS X et Linux, bien entendu, mais aussi Android, bada, BlackBerry OS, Google TV, Tablet OS et webOS. LiMo, MeeGo, Symbian OS et Windows Phone devraient prochainement disposer eux aussi d’une version native du lecteur Flash. Seul manque donc à l’appel le système d’exploitation mobile d’Apple, iOS, utilisé au sein de l’iPhone, de l’iPad et de l’iPod touch.

Côté AIR 2.5, la couverture est moins importante, mais reste largement suffisante (en effet, la plupart des applications AIR peuvent fonctionner presque à l’identique au travers du greffon Flash). Cet environnement d’exécution est dorénavant accessible sous Windows, Mac OS X et Linux, ainsi que sur l’offre de télévision Samsung SmartTV et les plates-formes mobiles Android, iOS et Tablet OS.

Notez que l’éditeur américain signale que la mouture Android du greffon Flash 10.1 a été téléchargée plus de deux millions de fois depuis son lancement. Ce plug-in est également présent sur 74 % des PC. Un succès indéniable (et très rapide) pour cette solution.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur