Adobe: deux piliers quittent la société sur fond de transition vers le Cloud

CloudData & Stockage
adobe-shantanu-narayen

Il est prévu que Mark Garrett, CFO d’Adobe, et Mike Dillon, General Counsel, quittent la société en 2018. Ils ont joué des rôles moteurs dans la transformation du modèle.

Deux top managers d’Adobe vont quitter leurs fonctions courant 2018 en activant leurs droits à la retraite : Mark Garrett (60 ans), Directeur financier, et Mike Dillon (59 ans), Responsable des affaires  juridiques (“General Counsel”).

Après développé son business autour de technologies comme flash ou Acrobat  et son format PDF, la société californienne s’est orientée vers les services Cloud. Elle a aussi approfondi son expertise dans le marketing digital à coup d’opérations de croissance externe.

Dans un communiqué, Shantanu Narayen, CEO d’Adobe, a souligné le rôle clé tenu par ces deux Vice-Présidents qui ont accompagné la transformation de la firme.

En particulier celui de Mark Garrett, qui a su maintenir la société sur les rails lors de son passage d’un modèle de vente de licences classiques vers des souscriptions à des services Cloud.

Des rachats comme Day Software, Fotolia, Omniture et TubeMogul ont permis de consolider les assises d’Adobe (voir les articles sur ITespresso.fr).

Les revenus d’Adobe liés au Cloud se sont établis à près de 4,2 milliards de dollars sur l’année 2017. Soit 58 % du chiffre d’affaires total de la firme.

Globalement, les revenus récurrents représentent aujourd’hui 85 % du CA d’Adobe. Une transformation réussie donc ce puissant éditeur de logiciels.

Vers un nouveau record en 2018

Avec un chiffre d’affaires de 2 milliards de dollars sur le quatrième trimestre 2017 (+25 % sur un an) et de 7,3 milliards de dollars sur l’année (+25 % là encore), Adobe a récemment signé les plus beaux résultats de son histoire.

L’éditeur espère bien battre ce record avec un chiffre d’affaires qui pourrait dépasser les 8,7 milliards de dollars en 2018.

Les retombées du « Tax Act » devraient pour leur part booster notablement le résultat net de la firme.

Ce nouveau dispositif devrait également faciliter le retour sur le sol américain d’actifs financiers détenus offshore. Ils représentent aujourd’hui une grande majorité des 5,8 milliards de dollars de cash que possède la société californienne.

Adobe a d’ores et déjà indiqué souhaiter étendre ses campus américains, afin d’accompagner la hausse du nombre de ses salariés employés sur le territoire.

Tout en restant à l’affut de nouvelles opportunités d’investissement.

(article réalisé par APM)

(Photo : Shantanu Narayen, CEO of Adobe – Crédit : Robert Scoble,  on Visual hunt / CC BY)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur