Adobe pousse ses contenus en Flash vers l’iPhone et l’iPad

Logiciels

La nouvelle version de Flash Media Server permet de diffuser des contenus en Flash sur les terminaux iPhone et iPad malgré le rejet de la technologie d’Adobe par Apple.

Adobe a profité du salon IBC 2011 d’Amsterdam pour annoncer, la semaine dernière, une nouvelle version de ses solutions de diffusion et gestion des contenus Flash Media Server et Flash Access qui passent ainsi en version 4.5 et 3.0 respectivement. A en croire Adobe, avec Flash Media Server 4.5 « les éditeurs de médias disposent désormais un flux unique simple pour diffuser du contenu en utilisant le même flux au format Flash des appareils compatibles ou vers les Apple iPhone et iPad ».

Autrement dit, Adobe rend ses technologies compatibles avec iOS et continue de contourner l’absence du support du Flash par Apple qui rejette l’usage de la technologie sur ses terminaux mobiles. Autrement dit, les professionnels pourront intégrer les produits nomades de Cupertino dans leur plan de diffusion des contenus dont le nombre est des moins négligeable. Une vingtaine de millions d’iPad sont aujourd’hui en circulation tandis que l’iPhone reste le terminal le plus vendu au monde avec plus de 19 millions d’unités écoulées rien qu’au deuxième trimestre 2011.

Adapter les contenus au protocole du terminal
« Lorsque votre entreprise est basé sur la prestation en direct, des flux vidéo de qualité broadcast pour des événements très médiatisés à des publics massifs à travers le monde, bénéficier d’une technologique solide est vital », rappelle Ben Rolling, vice president du développement pour AEG Digital Media, prestataire de diffusion de webcast.

Adobe n’a pas spécialement détaillé sa méthodologie pour contourner les protections d’Apple qui va probablement diversement apprécier la manoeuvre et pourrait y répliquer. Néanmoins, Flash Media Server se contente de reformater ses contenus en fonction du protocole utilisé par le terminal ciblé. Ce n’est donc plus tout à fait du Flash qui arrive sur les iPhone et iPad mais l’opération reste transparente pour les diffuseurs. On voit donc mal Apple y répliquer sans courir le risque de ne pas respecter les règles de la concurrence.

Crédit photo : iPhone – © Andres Rodrigo Gonza – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur