Adopter l’Itanium avec HP, retour d’expérience

Régulations

L’éditeur de logiciels de gestion immobilière Sylogis a adopté l’Itanium sur
les conseils d’HP et de ses partenaires

Historiquement Sylogis – l’éditeur de solutions gestion immobilières, logements sociaux, immobilier d’entreprises et promoteurs de projets de construction – développe depuis 1987 sur une base de données relationnelle Oracle sur système Unix IBM.

80 % de son parc et de celui de ses clients est équipé de plates-formes Unix. Mais comme le constate Monsieur El Hadi. Basta, directeur informatique de Sylogis, “le choix Unix est de plus en plus restreint.

Pourquoi alors rester sous Unix et adopter Itanium ?

Le marché nous impose de conserver une compatibilité Unix. Les serveurs de données sont sous Unix. C’est sur les serveurs d’application que nous constatons une légère migration vers Windows et Linux.

Historiquement nous étions équipés Compaq. Lors de la parenthèse du rachat par HP, nous avons basculé sous AIX IBM. Mais notre recherche de pragmatisme nous impose de rester proches de nos clients. Ceux-ci sont de plus en plus équipés de plates-formes HPUX, c’est pourquoi nous en avons fait notre serveur de développement principal.

AIX reste cependant, pour le test et la gestion des recettes.

Nous avons également été séduits par la proposition de partenariat, ainsi que par la plate-forme de stockage intégrée au SAN et au NAS, ce qui représente pour nous une offre globale pour centraliser les données très volumineuses et optimiser nous outils au quotidien.

Sans oublier l’aspect financier.

Et concernant Oracle ?

Nous dépendons massivement d’Oracle, tant sur la base de données que sur le serveur d’application. Oracle a dissipé nos craintes, ce qui nous a rassurés pour passer d’AIX à Itanium.

Le partenariat d’HP également nous a permis de mettre en place un serveur de test pour valider nos applications, qui a été mis à notre disposition sans surcoût, tout en maintenant en parallèle nos serveurs de production.

Nous n’avons pas rencontré de problème majeurs, hormis les problèmes classiques déjà rencontrés chez nos clients.

Nous avions chez nous des personnes qui sont des spécialistes Unix, des rois de la commande, ce qui est déterminant pour nos clients et nous a permis de qualifier l’offre d’HP de pertinente.

Ce partenariat a été un critère fort pour vous ?

Au delà du partenaire, c’est surtout la relation avec les hommes qui importe. C’est là où le rôle du partenaire est essentiel, par ses efforts pour accompagner la migration, par sa flexibilité avec le serveur de test qui nous a été mis à disposition.

C’est la même chose pour les efforts que nous déployons chez nos clients avec des prêts de licences. Notre hantise reste la phase de migration.

Et sur le coût ?

Nous finançons classiquement nos équipements sur 3 ans et nous avons recours à la location.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur