ADSL : Free recrute 100 000 abonnés mais Alice en perd la moitié

Réseaux

Au total, le groupe Iliad affiche plus de 4,4 millions d’abonnés haut débit. En ralentissement par rapport aux précédents trimestres.

Iliad poursuit sa progression sur le marché de l’ADSL. Au troisième trimestre, le groupe a recruté 49 000 nouveaux abonnés. Ce qui porte à 4,42 millions le nombre total de clients Internet. Une base répartie entre Free pour la grande majorité (près de 3,7 millions de clients) et Alice (731 000).

Notons que les abonnés d’Alice ne cessent de quitter le navire. Entre le 30 juin 2009 et le 30 septembre, 51 000 d’entre eux ont largué Alice. Et 105 000 depuis le 31 décembre. Une infidélité qui profite à Free pour autant? Probablement puisque dans le même temps, Free a recruté 100 000 sur le dernier trimestre et 300 000 depuis fin 2008. Ce qui révèle au passage un ralentissement des recrutements. Free n’en revendique pas moins 28,5 % de parts du marché, soit la première position des « alternatifs » après Orange.

Le groupe n’en atteint pas moins ses objectifs. Ainsi, les 82 % visés d’abonnés dégroupés pour la fin de l’année sont largement dépassés avec un taux 83,5 % au 30 septembre (contre 81,2 % en juin dernier). Le taux de dégroupage est réparti ainsi : 87,4 % pour les abonnés Free, 64 % pour Alice. Les efforts se portent donc sur la marque acquises à Telecom Italia France qui a connu une accélération du dégroupage par rapport au 53,8 % de dégroupés en juin (et 50,7 % en décembre 2008).

Ces mouvements se traduisent par un chiffre d’affaires consolidé du groupe de 1,46 milliard d’euros (y compris les autres activités, hébergement, téléphonie, intersecteur) sur les neuf premiers mois de l’année. En augmentation de 33,4 % par rapport à 2008. Là encore, les revenus ralentissent. La croissance entre le troisième trimestre 2009 et la même période un an plus tôt se limite à 21,8 % avec un revenu de 486,7 millions d’euros sur le trimestre (dont 404,5 millions générés par Free). Ce qui n’empêche pas le groupe de toujours viser « une très forte augmentation du résultat net en 2009 », sans pour autant préciser le taux de cette augmentation.

Iliad continue d’afficher un revenu par utilisateur (Arpu) haut débit de 36,1 euros HT par mois. Bien plus élevé, donc, que les 23,90 euros calculés par l’observatoire des marchés de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) en moyenne sur le deuxième trimestre.

Bref, tout va pour le mieux et les objectifs précédemment annoncés sont maintenus. A savoir 5 millions d’abonnés haut débit en 2011, et une trésorerie supérieure à 300 millions d’euros en 2009 (hors Alice) et de plus de 1 milliard d’euros sur la période 2009-2011 (y compris Alice). Côté réseau très haut débit, Iliad vise toujours les 70 % de couverture de Paris en fibre optique en horizontal. Le câblage des immeubles restant à faire pour atteindre les 4 millions d’abonnés (FTTH) pour 2012 à fin 2012. Le plus dur reste à faire, d’autant qu’un nouveau marché devrait s’ouvrir dès 2010 pour le groupe, celui de la téléphonie mobile dont Free est candidat unique à la quatrième licence 3G.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur