ADSL : Free recrute plus de 140.000 nouveaux abonnés au premier trimestre 2009

Réseaux

Le groupe Iliad revendique plus de 25 % de part du marché de l’ADSL avec plus de 4,3 millions d’abonnés. Et toujours la deuxième place derrière Orange.

La crise économique semble glisser sur Free. Du moins, si l’on s’en tient aux résultats du premier trimestre 2009 de la filiale Internet d’Iliad. Sur les trois premier mois de l’année, Free a recruté 142.000 nouveaux abonnés. Soit une progression sensible de 3,6 % par rapport aux 137.000 recrutements du premier trimestre 2008.

Ces recrutements en hausse permettent au groupe d’atteindre une part de marché sur les nouveaux abonnés de 27,3 %. Une belle performance par rapport au 21,8 % atteints sur la même période un an plus tôt. Au 31 mars 2009, Free comptait plus 3,56 millions d’abonnés. Avec les 806.000 abonnés d’Alice (que Free a racheté via l’acquisition de la société Liberty Surf Group en août 2008 pour 775 millions d’euros), le trublion du Net français s’empare de 25 % du marché de l’ADSL avec 4,34 millions de clients. A noter l’érosion des abonnés d’Alice qui passent de 836.000 au 31 décembre 2008 à 806.000 du fait de la “migration des abonnés sur le réseau de Free”, justifie l’opérateur. Du coup, si l’on retranche les 30.000 migrations depuis Alice, Free a réellement séduit 112.000 nouveaux internautes.

Le revenu moyen par abonné (Arpu) s’élève à 35,9 euros mensuel (or TVA). En baisse par rapport aux 36,2 euros générés par abonné un an plus tôt (mais avant acquisition d’Alice avec un Arpu de 32 euros en décembre) que Free explique par “un effet saisonnier moins favorable pour les consommations téléphoniques sur cette période”. Ce qui n’empêche pas une forte croissance annuelle de 44 % des services à valeur ajoutée qui ont généré plus de 115 millions d’euros de revenus au cours du premier trimestre 2009.

A 482 millions d’euros, le chiffre d’affaires consolidé affiche une belle progression de 41,8 %. L’essentiel du CA vient de l’activité ADSL grand public (473,7 millions). A noter l’arrivée d’une nouvelle ligne comptable “Entreprise” (5 millions d’euiros) introduite par les activités sur le marché professionnel de Liberty Surf Group. La téléphonie traditionnelle poursuit son lent déclin et ne génère plus que 4,6 millions d’euros de revenus, en baisse de 28,1 % par rapport à 2008.

Fort de ces bons résultats globaux, Iliad maintient ses ambitions pour 2009 et au-delà. Notamment en visant un total de 5 millions d’abonnés haut débit pour 2011 et un taux de dégroupage de 82 % à fin 2009. Si Free a largement dépassé cet objectif avec plus de 85 % des lignes dégroupées, celles d’Alice plafonnent à moins de 51 % au 31 décembre 2008. Pour Iliad, le plus simple serait donc de promouvoir la conversion des abonnés d’Alice vers l’offre de Free accélérant ainsi la disparition de l’ancienne marque de Télécom Italia France. Iliad vise néanmoins un retour à l’équilibre pour Alice au niveau Ebitda (excédent brut d’exploitation) pour la fin du second trimestre 2009.

Sur l’offre fibre optique (dont Iliad ne fournit pas de détails aujourd’hui), le groupe a l’ambition de couvrir horizontalement 70 % de Paris au cours du second semestre 2009 et couvrir 4 millions de foyers d’ici fin 2012. L’autre grand chantier qu’Iliad pourrait aborder en 2010 sera celui des offres de téléphonie 3G dont l’appel à candidature pour la 4e licence doit être lancé prochainement. Sollicitée par le gouvernement, la Commission des participation et des transferts (CPT) devra se prononcer avant le 15 juin sur le prix de la 4e licence actuellement fixé à 206 millions d’euros pour chacun des trois lots.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur