AeroScout traque en RFID sur les sites Wi-Fi

Régulations

Cette ‘start-up’ californienne propose à l’aide de son infrastructure Visibility System de localiser par triangulation les biens volés. L’utilisation de cette technologie pour ce type d’application est ingénieuse mais elle reste coûteuse

Ce dispositif d’AeroScout est une infrastructure de géolocalisation à radiofréquences. Chaque boîtier est alimenté par une batterie lithium-ion, qui lui confère une autonomie de quatre ans. Les bornes Wi-Fi a, b et g, Location Receiver, recueillent les données émises par les boîtiers.

L’ensemble est doté de modules logiciels de supervision /administration: Tag Activator et Tag Manager activent et inscrivent les informations de l’étiquette. Et Positioning Engine recense les adresses MAC fixes de chaque boîtier et effectue les calculs de triangulation ou de temps de parcours destinés à le situer. Enfin, Mobile View restitue les coordonnées de localisation sur une carte géographique. « L’offre se compose de boîtiers de la taille d’une boîte d’allumettes contenant une étiquette à radiofréquences stockant des informations. Il en existe aussi de la forme d’un bracelet », détaille Laurent Boutet, ingénieur avant-vente chez le grossiste ITWay. Toute cette infrastructure peut être reliée au réseau fédérateur IP de l’entreprise, à des PDA ou à des téléphones IP, par l’entremise d’un pont vers un point d’accès Wi-Fi. Si l’approche est séduisante, chaque boîtier coûte tout de même 65 euros HT. Un prix qui réserve cette technologie au suivi de biens plutôt précieux… Les PC portables? Les terminaux mobiles haut de gamme? Le système offre une portée de 200 mètres hors répéteur ; il permet la gestion d’étiquettes de visualisation cartographique et d’alertes (en format XML).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur