Affaire Messier: la SEC pourrait bloquer le paiement

Cloud

Le gendarme de la bourse américaine veut bloquer le versement des 20,6 millions d’euros d’indémnités à l’ancien patron de Vivendi

Organisée par l’association DefectiveByDesign.org, un sous-groupe de la Free Software Foundation (FSF), cette journée a été pensée pour être mondiale.

Rappelons que les DRM sont de plus en plus présentes dans les logiciels et les CD musicaux. L’objectif de ce système est d’empêcher la copie. Seulement, plusieurs incidents ont été signalés, allant de la simple impossibilité de lire le support sur certains lecteurs à des problèmes critiques de sécurité. L’on se souvient notamment de l’affaire du rootkit de Sony (lire nos articles). En réalité ces DRM rendaient ces postes plus vulnérables aux spywares et aux virus et dans certains cas, elles plantaient carrément le poste. Le docteur Ian Brown, un expert travaillant pour l’Open Rights Group, un groupe d’universitaires de l’institut de Cambridge et du MIT a indiqué à silicon.com :“les sociétés qui travaillent dans le domaine des médias devraient exploiter les nouvelles possibilités qu’offrent les avancées technologique. Au lieu de cela, ils prennent des mesures de blocage, comme pour nous enfermer dans les technologies du XXème siècle. En utilisant les DRM, ils veulent empêcher les consommateurs de jouir du droit légitime à la copie privée.” Les DRM sont un challenge particulièrement intéressant pour les hackers et les programmeurs, certains réussissent même à les détourner de leur premier usage. L’affaire la plus récente mettant en exergue ce phénomène a touché le géant du logiciel, Microsoft. Ce dernier a en effet publié un patch pour corriger une faille permettant à un hacker de rendre caduque l’action des DRM. Le cas des DRM soulève aussi une vive polémique dans le débat sur le lancement de la troisième version de la GPL (General Public License), qui est actuellement à l’étude dans les locaux de la FSF. Cette licence portée par la communauté OpenSource est au c?ur du débat sur les DRM. Certains souhaitent y inclure des dispositions anti-DRM, arguant “les DRM sont contraire à l’esprit de l’Open Source.” Reste que le créateur de Linux, Linus Torvalds a lui déclaré que : “les DRM pouvaient jouer un rôle important en matière de sécurité,” le célèbre informaticien pense que “les propositions de révisions de la GPL vont trop loin.” Plus tôt dans l’année, plusieurs organisations se sont plaintes à la Chambre des communes britannique (membres du parlement) à propos des DRM. La British Library explique que cette technologie entrave sa capacité à utiliser des contenus numériques, ce qui est un véritable frein pour une librairie de cette importance. Enfin, plusieurs associations de défense des droits des aveugles et malvoyants protestent, car les DRM empêchent le fonctionnement de certains e-books sur les machines équipées de système de lecture. Pour la petite histoire DefectiveByDesign.org qui a fait circuler une pétition au mois de juillet 2006, a reçu le soutien du groupe U2 et de son charismatique chanteur Bono. L’organisation se penche depuis peu sur les nouvelles fonctionnalités de DRM qui vont être incluses dans les HDDVD.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur