Akamai protège son cloud contre les attaques et les problèmes de conformité

CloudRéseauxSécurité

Deux nouveaux composants rejoignent l’offre Akamai Intelligent Platfom : DDoS Defender et les Compliance Management Modules.

Akamai étend aujourd’hui sa plate-forme de diffusion et d’accélération de contenu avec deux nouvelles solutions, qui s’adressent aux secteurs de la sécurité et de la conformité (lire aussi notre interview sur siliconDSI).

Une arme anti DDoS

Premier volet de cette annonce, l’apparition d’un système permettant de limiter les effets des attaques par déni de service distribué (DDoS). DDoS Defender s’intègre directement à la plate-forme Akamai Intelligent Platform.

« Pour Akamai, notre capacité à protéger nos clients des attaques DDoS est un important facteur de différenciation », explique Andy Ellis, chief security officer d’Akamai. « Elle découle des capacités inhérentes à l’Akamai Intelligent Platform, qui a été conçue pour nous permettre de faire face aux attaques près de leurs points d’origine, et d’absorber le trafic malveillant avant qu’il n’affecte la performance du site. »

Se protéger des amendes potentielles

La firme livre également les Akamai Compliance Management Modules. Ces derniers permettront de simplifier la phase mise en conformité des données, évitant ainsi aux entreprises d’avoir à payer de lourdes amendes en cas de non-respect des règles en vigueur dans ce domaine.

Les cinq modules proposés aujourd’hui couvrent les procédures de mise en conformité suivantes : HIPAA (Health Insurance Portability and Accountability Act), PCI DSS (Payment Card Industry Data Security Standard), FISMA (Federal Information Security Management Act), ISO 27001/27002, et le Programme d’évaluations partagées (services financiers du département de la politique technologique).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur