Alcatel conforte sa place sur les routeurs IP

Réseaux

Les applications ‘triple play’ profitent à l’équipementier. Plusieurs études viennent confirmer la seconde place mondiale d’Alcatel sur les MSWAN, et que la troisième place mondiale sur les routeurs IP d’extrémité est en vue

Qu’il s’agisse des réseaux privés virtuels (VPN) de classe opérateur, des applications triple play ? Internet haut débit, voix et télévision sur IP ? ou des communications sur les mobiles, les investissements des opérateurs et prestataires de services se concentrent sur l’extrémité de l’infrastructure.

Une stratégie technologique associée aux routeurs IP d’extrémité qui représente un segment de marché en forte progression, de 7% à 315 millions de dollars au deuxième trimestre. Sur ce marché, l’offre d’Alcatel semble séduire les opérateurs. L’équipementier progresse plus rapidement que le marché. Il occuperait selon le cabinet Ovum-RHK 11% de part de marché, à rapprocher des 3% annoncés par le même cabinet au premier trimestre. “Cette hausse significative tient au déploiement de réseaux de clients comme France Telecom, Telenet (Belgique) et TeliaSonera (Scandinavie)“, a indiqué Alcatel dans son communiqué de presse. Il pourrait bien enlever la troisième place mondiale avant la fin de l’exercice. Quant au marché de la commutation multiservices MSWAN, le cabinet Dell’Oro est venu confirmer la seconde place d’Acatel, dont la part de marché progresse de 21% à 24,8%, pour un marché mondial estimé à 450 millions de dollars. “Cette croissance prouve que les opérateurs fixes et mobiles continuent de trouver de nouvelles sources de revenus dans le portefeuille de produits multiservices d’Alcatel“. Un avis encourageant qui permet à l’équipementier d’envisager sereinement l’avenir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur