Alcatel dresse le portrait robot de la TV de demain

Régulations

Elle sera bien sûr IP mais surtout individuelle et communicante. L’équipementier a présenté des prototypes de services qui pourraient bouleverser nos habitudes

Le téléspectateur avachi sur son canapé et passif devant la petite lucarne est une image qui devrait bientôt appartenir au passé. Telle est la conviction d’Alcatel qui dessine aujourd’hui les traits de la télévision pour 2007-2008.

L’équipementier français est déjà très impliqué dans les nouveaux usages de la télévision et notamment via les offres triple-play, marché où il est le leader dans la fourniture d’équipements aux opérateurs. La télévision véhiculée par le protocole Internet est déjà une réalité en France avec les offres des FAI. Mais ce n’est qu’un timide début… Pour Alcatel, les réseaux IP et le numérique vont bouleverser nos habitudes de consommation de ce média qui n’a pas vraiment évolué depuis quelques décennies. Le numérique permet déjà de multiplier l’offre de programme tout en améliorant la qualité des images. Surtout, il permet l’émergence de la TV personnelle avec le développement de la vidéo à la demande (des films mais aussi des programmes et autres contenus) et surtout des enregistreurs numériques (PVR pour Enregistreur vidéo personnel). La télé comme je le veux Avec ces terminaux, le téléspectateur est maître du temps puisqu’il peut par exemple stopper la diffusion d’un programme en direct et la reprendre ensuite là où il l’a laissé grâce à un disque dur. Aux Etats-Unis, 10% des foyers sont déjà équipés de PVR et ce marché connaît une croissance de 100% par an. Vidéo à la demande et PVR modifient la consommation de la télévision en l’individualisant. Mais ces nouveaux services, reliés à l’IPTV, devraient encore plus accentuer le phénomène. Grâce à l’émergence des réseaux à haut débit (ADSL, VDSL), Alcatel estime qu’il sera possible de proposer des offres de TV encore plus segmantantes, se basant sur les communautés, les tribus. D’ailleurs, deux prototypes de services sont d’ores et déjà prêts et Alcatel compte bien les vendre aux opérateurs ou aux FAI. La plate-forme ‘My Own TV’ permet ainsi d’échanger des contenus entre téléspectateurs! Bref de créer sa propre chaîne. Explications. Il sera possible d’uploader des fichiers (photos, films…) depuis son PC ou sa TV vers le portail de son opérateur. Le destinataire reçoit ensuite une alerte sur son téléviseur et peut y visionner les fichiers. On peut ainsi imaginer des programmes locaux ou régionaux, professionnels… Nouveaux revenus pour les opérateurs La seconde plate-forme, baptisée ‘Amigo TV’ va encore plus loin. Ses utilisateurs pourront chatter à la manière de MSN pendant la diffusion de programmes. Ou encore recevoir des appels en visiophonie sur leur téléviseur pendant un programme qui sera automatiquement mis en pause… Ces deux plate-formes vont certes modifier nos habitudes, elles sont d’abord destinées aux communautés, aux tribus, donc aux jeunes… Mais surtout, elles devraient permettre de générer de nouveaux revenus pour les opérateurs, car évidemment ces services: chat en direct, visiophonie, échange de contenus en direct, votes, VOD seront facturés. Pour les chaînes de télévision, le problème est différent. Certes, le système de VOD, de contrôle du direct permet d’allonger la vie des programmes mais elles devront revoir leurs offres (avec des contenus plus individualisés), et surtout mettre en place de nouveaux outils de mesure d’audience pour les annonceurs. Mais ces derniers auront accès à des cibles très resserrées et pourront adapter leurs messages à des communautés. Les deux prototypes d’Alcatel sont actuellement en phase de test. L’équipementier prévoit une commercialisation auprès des opérateurs et des fournisseurs de services lors du premier trimestre 2006. Les lancements effectifs devraient intervenir au mieux à la fin 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur