Alcatel, en forme, affirme son optimisme

Cloud

L’équipementier confirme ses progrès enregistrés en 2003

Après une année 2003 en net progrès, Alcatel confirme avoir retrouvé sa santé avec un premier trimestre 2004 solide. Le fabricant français de matériel de télécommunications a enregistré un bénéfice net de 134 millions d’euros intégrant une plus-value nette de 251 millions liée à la cession de la filiale batterie SAFT contre une perte de 461 millions il y a un an.

Le résultat avant amortissement est également positif à 234 millions contre une perte de 314 millions un an plus tôt. Le groupe a réalisé un profit d’exploitation de 80 millions d’euros contre une perte de 150 millions et un taux de marge brute de 36,6% contre 30,3%. Le chiffre d’affaires a limité son repli à 2,740 milliards contre 2,828 milliards. “Notre performance du premier trimestre 2004 confirme clairement qu’Alcatel est sur la bonne voie. Avec l’arrêt de la chute des ventes, les marges peuvent maintenant bénéficier des intenses efforts de restructuration que nous avons menés”, explique le P-DG Serge Tchuruk dans un communiqué. A l’image de ses grands concurrents, les résultats d’Alcatel illustrent le retournement du marché des réseaux. Un retour à la croissance semble désormais se confirmer. Conséquence, Alcatel qui est pourtant toujours très prudent, annonce le relèvement de ses perspectives pour le reste de l’année. “Pour le deuxième trimestre, ainsi que pour l’ensemble de l’année, nous prévoyons une croissance des ventes par rapport à l’année 2003 qui se situera, à taux de change euro/dollar constant, dans le haut de la fourchette d’une croissance à un chiffre, ce qui correspond à une croissance significative au taux de change actuel”, explique Serge Tchuruk. Toutes les activités dans le vert

-Les communications mobiles demeurent le premier contributeur du groupe avec un bénéfice opérationnel de 70 millions d’euros (contre 15 millions) pour des ventes de 757 millions (contre 798 millions). Le groupe bénéficie de ses multiples contrats dans les pays émergents.

-Les communications fixes dégagent un profit de 22 millions d’euros (contre une perte de 81 millions) sur un chiffre d’affaires de 1,164 milliard (contre 1,315 milliard). Alcatel bénéficie des bonnes performances de l’accès, avec notamment 5,5 millions de lignes DSL livrées au cours de la période. Le groupe profite aussi du succès des produits de nouvelle génération, dans la technologie IP et dans les applications multimédia notamment. -Les communications privées affichent un profit (35 millions d’euros contre -34 millions) pour des revenus en croissance (865 millions contre 817 millions). Le groupe cite la croissance des solutions d’entreprise et les ventes de Genesys ainsi que les communications pour les transports ferroviaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur