Alcatel et Lucent pourraient fusionner: discussions officielles

Cloud

Un tel mariage créerait le premier équipementier télécom mondial, juste devant Cisco

La concentration des équipementiers télécoms se poursuit. Mais cette fois, le mariage annoncé est d’une toute autre dimension face aux derniers rapprochements opérés (Ericsson qui avale Marconi, Lucent qui s’empare de Riverstone).

Lucent Technologies et Alcatel ont en effet annoncé jeudi soir avoir engagé des discussions en vue d’une éventuelle fusion, qui permettrait de créer le leader mondial des équipements de télécommunications fixes. Dans un communiqué, les deux sociétés ont précisé que rien n’assurait pour l’instant que les discussions allaient aboutir. Elles soulignent qu’elles envisageaient une fusion entre égaux au prix du marché, c’est-à-dire qu’il n’y aurait pas de prime payée aux actionnaires par rapport à leurs cours de Bourse. Selon le Wall Street Journal, Patricia Russo, CEO de Lucent Technology prendrait la tête du nouveau groupe. Lucent et Alcatel ont également précisé qu’ils se refusaient à tout commentaire avant d’avoir trouvé un accord. Rappelons que les deux groupes avaient déjà envisagé un mariage en 2001, avant l’éclatement de la bulle télécoms. Mais les discussions avaient échoué, Lucent se montrant réticent à l’idée d’être repris par Alcatel, qui était intéressé par ses fibres optiques. Si ce mariage se confirme, il donnerait naissance au numéro un mondial des équipements télécoms, juste devant l’américain Cisco. La capitalisation boursière de Lucent-Alcatel serait de plus de 28 milliards d’euros (18,35 milliards pour Alcatel et environ 10 milliards pour Lucent) pour un chiffre d’affaires annuel combiné de quelque 21 milliards d’euros. Cisco Systems a enregistré un chiffre d’affaires annuel de 20,04 milliards d’euros. Visiblement, une telle fusion est attendue par les analystes et les investisseurs. Cité par Reuters, Rémi Thomas, analyste explique que “Ce mouvement est indispensable car on a vu un tel mouvement de consolidation chez les opérateurs que les équipementiers ne peuvent rester dans la situation actuelle”. “D’un point de vue stratégique, c’est une excellente nouvelle car cela renforce les positions d’Alcatel en Amérique du Nord, dans l’infrastructure mobile et les réseaux de nouvelle génération”, poursuit-il. Depuis 2001, le chiffre d’affaires de Lucent a été réduit de plus de moitié. Au premier trimestre fiscal 2006 clos le 31 décembre 2005, son chiffre d’affaires a reculé de 12% à 2,05 milliards de dollars (2,45 milliards d’euros). Le chiffre d’affaires est en recul de 7% aux Etats-Unis et de 20% à l’international. Alcatel est au contraire en meilleure forme, il a fait état le mois dernier d’un résultat et d’un chiffre d’affaires meilleurs que prévu au titre du quatrième trimestre et s’est montré confiant en l’avenir en annonçant son premier dividende depuis près de cinq ans. Le chiffre d’affaires du trimestre a augmenté de 7% à 4,95 milliards de dollars (4,094 milliards d’euros).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur