Alcatel-Lucent à deux doigts de perdre son client AT&T

Cloud

Des délais de fourniture des produits 3G pourraient remettre en cause le contrat passé avec AT&T, au profit d’Ericsson

C’est en 2004 que le géant américain des télécoms présentait son projet d’équipement WCDMA pour la 3G et la couverture des Etats-Unis par son réseau sans fil. Un projet doté d’un budget de 2 milliards de dollars.

La répartition du contrat entre les équipementiers était annoncée à 900 millions de dollars pour Ericsson, 700 millions pour Lucent (devenu depuis Alcatel-Lucent) et 400 millions pour Siemens.

Une répartition remise aujourd’hui en cause par AT&T, avec en particulier le constat qu’Alcatel-Lucent ne livrerait pas ses technologies WCDMA dans les délais prévus…

L’opérateur aurait dans un premier temps envisagé de réduire le nombre de ses fournisseurs à deux. Exit donc Alcatel-Lucent ! Mais il serait revenu depuis sur sa décision.

Le Finantial Times vient en effet de révéler que l’opérateur historique américain envisagerait plutôt aujourd’hui de modifier les clés de répartition du contrat sur les équipementiers, avec Ericsson qui dépasserait la barre des 50 %, au détriment d’Acatel-Lucent.

C’est encore une mauvaise nouvelle qui va peser sur les prévisions du groupe et sur le titre !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur