Alcatel-Lucent affiche une perte de 3,5 mds mais +18% au 4è trimestre…

Réseaux

L’équipementier des télécoms affiche une perte colossale pour dépréciations d’actifs. Mais au 4è trimestre 2007, les ventes ont progressé de 18%

Près de deux ans après le mariage des deux géants de télécoms, le nouveau groupe n’est pas sorti de l’ornière, malgré une suite d’indices favorables, et des ventes en hausse de 18% .

Les coûts de la restructuration et la dépréciation des actifs continuent de plomber les chiffres.

Les bonnes nouvelles nouvelles tout d’abord: le quatrième trimestre 2007 affiche un chiffre d’affaires de 5,23 milliards d’euros soit une hausse de +18% par rapport à 2006 et ( +20% par rapport au trimestre précédent, 3è trimestre 2007). De même, le résultat brut d’exploitation de ce 4è trimestre 2007 est positif à 303 millions d’euros.

En revanche, le résultat net est à -2,58 milliards ! Explication: une dépréciation des actifs de -2,52 milliards d’euros.

L’année fiscale 2007 a totalisé un chiffre d’affaires de 17,79 milliards: c’est une hausse de 2,1% si l’on ne tient pas compte du taux de change (renchérissement de l’euros par rapport au dollar) mais comptablement, c’est un recul de 2,5%.

Toujours sur 2007, le résultat brut d’exploitation est positif à 110 millions d’euros (soit 0,6% des revenus).

Mais le résultat net publié (part du groupe) est “plombé”: il accuse une perte de 3,52 milliards d’euros (soit -1,56 euro par action) , incluant une perte de valeur sur des actifs de -2,94 milliards d’euros et des coûts de restructuration pour 856 millions d’euros.

Perspectives prudentes et mitigées

Commentaires de Pat Russo, dg du groupe:

Nous avons enregistré au quatrième trimestre une solide croissance des revenus de 18,4% par rapport à l’année précédente. Les activités Opérateurs et Services réalisent les meilleures performances ; elles reflètent: – le renforcement de notre position dans l’IP et l’optique, – un redressement de notre activité GSM, – une montée en puissance du WCDMA.

(…) ” 2007 a été une année de transition, pendant laquelle nous avons mené à bien nos plans d’intégration, dans un environnement de marché difficile. En dépit de ce contexte, les performances de nos activités fixe, entreprise et services ont été bonnes. Mais le décollage plus lent que prévu des revenus dans le WCDMA et le NGN/IMS, deux domaines dans lesquels nous avons investi, a sévèrement impacté notre profitabilité.”

Quant aux perspectives sur 2008 ou sur le trimestre en cours, pas de quoi pavoiser:

Les perspectives de notre industrie restent bonnes. Mais l’environnement macro-économique crée une certaine incertitude sur nos marchés pour les prochains mois. Nos projections initiales pour 2008 indiquent que le marché mondial des équipements télécoms et des services correspondants devraient être à l’équilibre ou légèrement en croissance en 2008 à taux de change euro/dollar constant (soit légèrement en baisse à taux courant)“.

En attendant les commentaires des sociétés de Bourse, les actionnaires pourront se raccrocher à cette promesse : “Notre intention est également de continuer à faire des progrès dans notre plan de réduction des coûts fixes.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur