Alcatel-Lucent annonce la première carte routeur 400 Gbit/s du marché

4GFibreGestion des réseauxMobilitéOperateursRéseaux

Carte réseau 400G une voie et solution radio LTE prête pour la 5G composent les nouveautés d’Alcatel-Lucent à la veille du Mobile World Congress 2015.

Alcatel-Lucent vient de dévoiler deux innovations, dans le domaine des réseaux fixes et mobiles visant à accélérer le déploiement des très hauts débits. Côté fixe, l’entreprise française annonce une nouvelle carte de transport en 400 Gbit/s. Motorisée par le processeur de routage FP3 400G d’Alcatel-Lucent, l’offre 400G 1-port entend simplifier la gestion du trafic en exploitant un seul canal de transport IP à 400 Gbit/s dit clear channel. La première du marché, selon le fournisseur.

Cette solution évite d’agréger plusieurs liaisons 100G et permet donc de supprimer les commutateurs optiques au profit d’une liaison directe entre les routeurs. L’offre permet ainsi de transporter plus efficacement de grands volumes de données échangés entre datacenters, cœurs de réseau et MAN sur de longues distances (plusieurs centaines de kilomètres). La carte, qui sera disponible dans le courant du second semestre, est exploitable sur les routeurs 7750 SR (Service Router) et 7955 XRS (Extensible Routing System) de l’équipementier. Une compatibilité visant à pérenniser les investissements des opérateurs tout en leur permettant de faire évoluer la capacité de leur réseau.

En route pour les réseaux mobiles virtualisés

La carte s’accompagne d’une nouvelle interface de réseau utilisateur UNI GMLS (Generalized Multiprotocol Label Switching). Alcatel-Lucent indique que celle-ci permet de coordonner les réseaux optiques et IP, de réduire leur coût et de faciliter la migration vers un réseau optimisé pour le Cloud. Une solution qui permettrait de gagner jusqu’à 40% d’efficacité sur la gestion des plans de contrôle entre les réseaux IP et optiques, selon une étude des Bell Labs, la branche R&D de l’équipementier.

Côté mobile, Alcatel-Lucent annonce un nouveau portefeuille de technologies LTE. Celle-ci vise à accompagner la transition des opérateurs vers les nouvelles architectures réseau Cloud et la virtualisation des fonctions (NFV), et les introduire aux services de la 5G. L’offre s’illustre notamment avec le module 9926 eNodeB composé d’une bande de base (BBU) et d’une plateforme radio (RF). Elle entend supporter 24 cellules radio et jusqu’à 16 000 utilisateurs simultanés (en LTE FDD comme TDD) dans un format réduit permettant de faciliter son déploiement dans les environnements urbains notamment. Compatible avec les stations de base actuelles, le nouveau module a été conçu pour le déploiement de réseaux centralisés ouvrant ainsi la voie aux infrastructures radio virtualisées (vRAN). « Cette nouvelle plateforme prépare également le réseau à évoluer progressivement vers un réseau d’accès radio virtualisé et, à terme, une gamme de solutions 5G », ajoute Glenn Booth, directeur adjoint et responsable de la division LTE d’Alcatel-Lucent. Virtualisation des réseaux mobiles et 5G, autant de thèmes qui devraient animer le prochain Mobile World Congress (MWC) de Barcelone début mars.


Lire également :
MWC 2015 : Nokia Networks déporte le réseau cellulaire dans le Cloud
Les small cell d’Alcatel-Lucent s’attaquent à la rue
400 Gbit/s sur 400 km en Espagne chez Alcatel-Lucent


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur