Alcatel-Lucent : un contrat de plusieurs centaines de millions pour relier la France et Singapour

Cloud

Alcatel-Lucent remporte un contrat de plusieurs centaines de millions de dollars pour la pose d’un câble sous-marin dans le cadre d’une nouvelle liaison entre l’Europe et Singapour.

Nouveau contrat de câble sous marin pour Alcatel-Lucent. L’équipementier a annoncé, vendredi dernier, avoir signé un contrat « estimé à plusieurs centaines de millions de dollars » avec le consortium SEA-ME-WE 5 (South East Asia-Middle East-Western Europe 5) constitué par une quinzaine d’opérateurs*, dont Orange et Telecom Italia Sparkle parmi les européens.

Le système SEA-ME-WE 5 fournira une capacité maximale de 24 Tbit/s à partir de câbles optiques à 100 Gbit/s sur les 20 000 km de son déploiement entre Singapour et l’Europe. Le câble passera par la Malaisie, l’Indonésie, la Thaïlande, la Birmanie, le Bangladesh, le Sri Lanka, l’Inde, le Pakistan, Oman, les Émirats arabes unis, Djibouti, le Yémen, l’Arabie saoudite, l’Égypte et l’Italie. Alcatel-Lucent se chargera de la pose du segment entre le Sri Lanka et la France. Son concurrent NEC, co-contractant du projet, assurera le déploiement sur la partie Sri Lanka-Singapour.

Signal géré de bout en bout

A l’occasion du déploiement de cette infrastructure visant à répondre aux besoins grandissant de bande passante avec l’essor des services Cloud, Alcatel-Lucent intégrera sa récente technologie de correction d’erreur SDFEC (Soft Decision Forward Error Correction) ainsi que le multiplexeur à insertion-extraction optique reconfigurable pour renforcer la résilience du système. Le transport de données sera géré de bout en bout par les solutions de l’entreprise dirigée par Michel Combes, notamment à l’aide de SLTE 1620 Light Manager.

« De plus en plus de données, d’applications et de services sont transférés dans le Cloud ; c’est pourquoi nous avons besoin de méthodes plus dynamiques et plus évolutives pour servir les utilisateurs finaux, de méthodes qui prennent en considération la faible latence et la qualité de service, deux problématiques qui ne peuvent pas être résolues avec la seule bande passante, déclare Linette Lee, présidente du comité de direction SEA-ME-WE 5, qui se dit confiante dans la capacité des technologies sous-marines 100G d’Alcatel-Lucent et de NEC à apporter la flexibilité nécessaire pour répondre aux besoins croissants en connectivité et ouvrir la voie à de nouveaux domaines de croissance, comme le Cloud Computing et l’accès à distance. »

Outre la pose du câble et de ses répéteurs, Alcatel-Lucent assurera la gestion du projet, la conception du système et les opérations en mer.

* Bangladesh Submarine Cable Company Limited, (BSCCL), China Mobile International, China Telecom Global, China United Network Communications Group Company, Emirates Integrated Telecommunications Company (PJSC), Orange, Myanma Posts and Telecommunications, Saudi Telecom Company, SingTel, Sri Lanka Telecom, TOT, PT Telekomunikasi Indonesia International, Telecom Italia Sparkle, Telekom Malaysia Berhad et Yemen International Telecommunications (TeleYemen).


Voir aussi
Quiz : connaissez-vous Alcatel-Lucent ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur