Alcatel-Lucent chercherait à revendre sa division téléphonie d’entreprise

Réseaux

Alcatel-Lucent rencontrerait cette semaine des acheteurs potentiels de sa division téléphonie privée d’entreprise. Une activité qui évolue sur un marché stagnant.

Alcatel-Lucent cherche à vendre sa division entreprise, selon The Economic Times. L’équipementier organiserait plusieurs rencontres avec des investisseurs et acquéreurs potentiels cette semaine à San Francisco. L’activité concernée comprend essentiellement les systèmes et applications de téléphonie privée et de centres de contacts. Elle serait valorisée à hauteur de 1,2 milliard de dollars selon les estimations de Reuters.

Nombre d’acteurs seraient potentiellement intéressés par cette activité : Avaya, Cisco, voire HP. Mais le premier vient à peine de digérer une partie des actifs de Nortel acquis en 2009. Cisco est actuellement sous pression et HP risque dans un premier temps de se concentrer sur son offre mobile. D’autant qu’il pourrait se montrer peu intéressé par un marché des commutateurs Ethernet et de la téléphonie sur IP de 18,7 milliards de dollars qui tend à stagner depuis des années et sur lequel il se place en deuxième position (10 %) derrière Cisco (70 %, selon le cabinet Dell’Oro).

Reste l’équipementier Aastra mais l’acquisition risquerait d’être compromise pour risque de position (ultra) dominante sur le marché français. Les regards se tournent néanmoins vers Siemens Enterprise Communications (SEN) détenu à 51  % par le fonds privé américain Gores Group. Le reste appartenant au groupe allemand, celui-ci aura néanmoins son mot à dire d’autant que l’entreprise avait déjà revendu son activité téléphonie privée d’entreprise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur