Alcatel-Lucent crée le consortium GreenTouch, avec des partenaires

Réseaux

Les Bell Labs (Alcatel-Lucent) créent le consortium GreenTouch qui s’engage à réduire par 1.000 la consommation électrique des réseaux

L’argument écologique prend consistance chez les grands constructeurs. A preuve l’initiative annoncée en fanfare, à Londres, ce 11 janvier, en présence de Ben Verwaayen, d-g d’Alcatel-Lucent.

Cette initiative intervient dans cette vague d’annonces et de promesses portant la protection de l’environnement -cf. les programmes ‘Smarter Planet” chez IBM, ou il y a presque un an, le plan ‘EnergyWise’ de Cisco.

A l’initiative des Bell Labs, unité de recherche d’Alcatel-Lucent, avec la contribution d’autres labos et constructeurs, d’opérateurs et d’organismes publics, est aujourd’hui créé le consortium ‘GreenTouch‘.

Son objectif de “multiplier par 1000 l’efficacité énergétique des réseaux“, sur les 5 ans à venir, en s’appuyant sur des recherches menées par un comité d’une vingtaine scientifiques et chercheurs, réunis à l’initiative des Bell Labs. Durant plusieurs mois, ils ont planché sur les hypothèses de réduction de la consommation d’énergie dans les réseaux.

Ils en sont venus à conclure que les réseaux TIC actuels pourraient être 10.000 fois (soit quatre ordres de magnitude) plus efficaces qu’ils ne le sont aujourd’hui.

Cette estimation tient compte d’une analyse de tous les composants des réseaux et technologies TIC (optique, radio, électronique, traitement, routage, architecture, etc.) et d’une étude de leurs limites physiques (en appliquant des formules telles que la Loi de Shannon).

Comme l’a expliqué Gee Rittenhouse, responsable de la recherche des Bell Labs et directeur de ce consortium GreenTouch, une grande partie de la solution passerait par les réseaux radio, réseaux sans fil (“wireless”)

«Ce consortium a cette mission spécifique d’aller bien au-delà des améliorations technologiques marginales pour exploiter les innovations et les savoir-faire du monde entier afin de réaliser les percées nécessaires à la réduction des émissions de carbone dans les TIC», a déclaré Gee Rittenhouse

Les membres fondateurs de l’initiative Green Touch sont des fournisseurs de services:

-des opérateurs comme AT&T, China Mobile, Portugal Telecom, SwissCom, Telefonica,

-des labos universitaires de recherche, comme le RLE (Laboratoire de recherche en électronique (RLE) du célèbre MIT, Massachusetts Institute of Technology), le Laboratoire de systèmes mobiles (WSL) de l’Université de Stanford, Institut pour une société à haut débit (IBES) de l’Université de Melbourne,

-des organismes publics de recherche, comme le CEA-LETI de Grenoble (Laboratoire d’électronique et de technologie de l’information; l’INRIA (France), l’IMEC à Louvain (Belgi

que)…

– des labos industriels de recherche comme celui de Freescale Semiconductor, ou encore le Samsung Advanced Institute of Technology (SAIT) et, donc, les Bell Labs.

( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur