Alcatel-Lucent entérine le rachat de l’activité 3G/UMTS de Nortel

Cloud

Le nouveau groupe officiellement constitué depuis ce 1er décembre avalise sa
première acquisition, à hauteur de 320 millions de dollars: l’UMTS de Nortel. Ce
qui signifie plusieurs options « 3G » concurrentes…

Nortel, conformément au protocole d’accord signé le 1er septembre 2006 par Alcatel, cède certains actifs et le transfert de certaines dettes liées à son activité d’accès UMTS au nouvel ensemble Alcatel-Lucent. Environ 1.700 salariés de la division UMTS du géant canadien vont rejoindre le nouveau groupe, qui se placera ainsi au 3è rang mondial des équipementiers télécoms UMTS / 3G.

Les termes de la transaction seront arrêtés d’ici à la fin 2000.

Il reste que le géant franco-américain devra statuer sur ses orientations stratégiques en matière d’infrastructures mobiles de 3è génération: les plates-formes Alcatel et Lucent divergent et sont concurrentes, mais il est vrai que les standards différent entre Etats-Unis, Europe et Asie.

Interrogé, en marge de la conférence de presse de ce 1er décembre, Serge Tchruk a reconnu que certains grands clients opérateurs ont pu geler leurs investissements en attendant des éclaircissements, face aux doutes qui existent sur la pérennité des choix entre les plates-formes de Lucent ou d’Alcatel, s’agissant également de l’offre de servicess IMS, par exemple.

« La réponse, c’est que les équipes d’Alcatel et Lucent ont commencé à travailler sur la convergence , à terme, entre les plates-formes existantes. Cela passe aussi par une évaluation du meilleur des deux« , nous a affirmé le président du groupe.

Au 3è rang mondial des équipementiers UMTS / 3G Selon l’institut d’études IDATE, avec la reprise de l’activité UMTS du canadien Nortel, Alcatel-Lucent se hausse au 3è rang mondial sur ce secteur de l’UMTS, à savoir la téléphonie mobile de 3è génération (dont l’accès à Internet haut débit à partir des téléphones mobiles, la TV mobile…). Selon l’IDATE, en 2005, Ericsson était le numéro un mondial dans l’UMTS avec 38% de part de marché devant l’alliance Nec/Siemens (26%) et Nokia (15%). Nortel n’arrivait en fait qu’en 4e position avec 5% devant Alcatel (4%). Compte-tenu de la récente fusion entre Nokia et Siemens, qui leur permettra de décrocher entre 20 et 25% de parts de marché et le leadership incontesté d’Ericsson, Alcatel-Lucent arrivera certes en troisième position mais loin derrière avec 9%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur